Archives de catégorie : NEWS

2018 – Over 40+ Session – Nantes Skatepark

Pour bien commencer 2018, une petite bande de viocs s’est réunie au Skatepark de Nantes pour une session à la cool. Pas tout filmé, parce que j’ai roulé aussi, mais assurément à refaire ! Les Stefs « Shogun » Meneau et Curaudeau ont déchiré en big… avec un beau 540 de Stef C. pour finir. Big Up à eux. Tout le monde s’est amusé, quelque soit le niveau, la preuve en images ! Pas inspiré niveau musique, j’ai repris la GTV 🙂

A little over 40ies session at Le Hangar Skatepark in Nantes for a good 2018 start ! Our old vert riders, Stef Meneau and Stef Curaudeau killed it. (45 & 47 yo). We all had fun anyway, whatever the level we have and that’s all counts. See short video below ending by an awesome 540 from Stef C.

2017 – WALL TO WALL – The Birth of the Freestyle Movement

Alors là, collector ! Je n’en suis qu’à la page 100 sur 240 et je peux vous dire que ce bouquin de Dom Phipps est une tuerie, un must have, un immanquable et j’en passe… C’est passionnant. Une préface de Bob Osborn, qui nous expliquera plus tard comment sont nés BMX Action et Freestylin, avec le concours de Bob Haro qui est venu habiter chez les Osborn, puis de Club Homeboy avec le concours d’un certain Spike Jonze qui nous explique d’où provient ce surnom. La naissance du mythique Skatepark d’Upland et plein d’autres choses issues des témoignages de ces légendes qui ont contribué à la naissance du BMX Freestyle aux USA. Parmi eux, et non des moindres, Bob Haro, Bob Osborn, Bob Morales, Don Hoffman, Stu Thomsen, Mike Dominguez, RL Osborn, Eddie Fiola, Dean Bradley, Ron Wilkerson, Craig Campbell, Todd Anderson, Scott Freeman, Kevin Martin, Maurice Meyer, Gary Turner, Brian Blyther, Eddie Roman, Fred Becker, Dizz Hicks, Mike Buff, Josh White, Dave Voelker, Spike Jonze, Mark Lewman, Andy Jenkins  et bien d’autres…
Alors pour 60€ port compris, offrez-vous ce passionnant bouquin (en anglais, mais ça vous fera un entrainement pour vos prochaines vacances… 🙂 ) et illustré de pas mal de photos inédites !
C’est par là ou cliquez sur l’image ci-dessous…

Pour ceux qui avaient commandé le collectible package, voilà ce qu’ils ont reçu ou vont recevoir…

Et pour ceux qui voudrait écouter Dom Phipps parler de son livre (en anglais), nos amis de Dig ont enregistré un passionnant podcast avec lui :

2017 Jean-Claude Loubrier vs. Manon Valentino

[Mise à jour 15/02/17 – en bas de page]

JC-BigAirJean-Claude Loubrier, tu te souviens? Mais si, il faisait partie de la petite famille des rampriders français qui déchiraient à la fin des années 80… Un des camarade de jeu du regretté Philippe Pereira, le Team V2000, Longjumeau, tout ça tout ça… Champion de France 1987, vice-Champion d’Europe 1989… Il s’est éloigné du monde du bmx en 1992, avant de se reconnecter 20 ans après à l’occasion de la venue de Bob Haro à l’expo Béton Hurlant à Paris!

JC-BeforeAfter
A gauche, Jean-Claude lors d’un contest au début des années 90 avec Philippe Pereira. Et à droite, lors de l’expo Béton Hurlant en 2012 avec Guillaume Debuzelet.

Entre temps, Jean-Claude est devenu artiste-peintre, et en 2014 il a commencé à peindre des bicyclettes, du fixie, du free, du cyclisme sur piste… Puis courant 2015 il a exposé ses œuvres « cyclistes » au showroom de Alltricks, un magasin de cycles en région parisienne, sponsor à l’époque de Manon Valentino, seule finaliste française aux JO 2016 à Rio.

JC-Tableaux
Quelques tableaux de la série « cycle »

En Novembre 2015, Jean-Claude a eu l’honneur d’exposer une toile au Grand Palais à Paris dans le cadre du prestigieux Salon des Artistes Français, un salon historique où ont exposé en leur temps les Paul Cézanne, Claude Monet, Eugène Delacroix et autre Auguste Renoir… Un honneur de pouvoir présenter son travail dans ce lieu ! Sauf que pour le coup ce n’était pas de la bicyclette… Forcément, Jean-Claude s’est dit que ce serait chouette un jour de réussir à exposer un tableau avec du bmx dans ce salon…

Manon-Profil-2En Décembre 2015, par l’intermédiaire de Alltricks, Jean-Claude contacte Manon Valentino dans le but de peindre une toile sur la thématique « bmx racing », à partir d’une photo, et ainsi compléter sa collection autour de la bicyclette. Feu vert de Manon, le tableau est terminé en Février 2016, et en Mars il envisage de l’exposer au Salon des Artistes 2017. Manon n’est pas encore sélectionnée pour les JO, elle n’a pas vu le tableau mais elle accepte…

SalonDesArtistesFrancais2017En Novembre, la Commission du Grand Palais sélectionne le tableau! C’est la fête! Celui-ci sera donc dévoilé au public le 14 Février 2017 à l’occasion du vernissage de la 227ème édition du Salon des Artistes Français, en présence de Jean-Claude et de Manon… qui n’a jamais vu le tableau ni croisé l’artiste! 🙂

GrandPalais2017L’idée du talentueux Jean-Claude Loubrier était de faire en sorte que Manon Valentino devienne en quelque sorte l’ambassadrice de notre sport favori à travers l’art!! Une bien belle rencontre entre le oldschool et le newschool à suivre le 14 Février 2017 à 20h au Grand Palais… et sur cette page!
Merci de prendre contact avec Jean-Claude pour participer au vernissage (dans la limite des places disponibles). L’évènement sera ouvert au public du 15 au 19 Février 2017.
A noter que les 12 tableaux de la série « cycle » seront de nouveau exposés à l’occasion du départ du Paris/Nice dans la ville de départ, Bois d’Arcy dans les Yvelines.

Mise à jour 15/02/17: Et voilà, la rencontre a eu lieu, oldschool vs. newschool, art vs. sport, Jean-Claude Loubrier vs. Manon Valentino! Ils ne se connaissaient que par emails et médias interposés.
Accueillie par Jean-Claude et quelques fidèles anciens du bmx, Manon semblait intimidée en entrant dans ce prestigieux Grand Palais, ne sachant pas du tout à quoi s’attendre. Et de son côté, Jean-Claude ignorait également tout de la réaction à venir de Manon en découvrant le tableau. Une petite pression réciproque s’installait au fur et à mesure que nous avancions dans les dédales du Salon, au milieu de centaines de tableaux, jusqu’au moment où les yeux ébahis de Manon se sont posés sur l’œuvre de Jean-Claude! Un très joli moment!
La suite en images et vidéo, là juste en-dessous…

01-JC-Manon
L’œuvre de Jean-Claude au Grand Palais

03-JC-Manon
L’instant où Manon découvre le tableau, sous le regard de Jean-Claude…

04-JC-Manon
Emotion…

05-JC-Manon
Joie et bonheur

06-JC-Manon
Festival de shootings

07-JC-Manon
Manon et ses copines

08-JC-Manon
Spéciales dédicaces

09-JC-Manon
Armin Batouméni, Manon Valentino, Jean-Claude Loubrier, Seb Ronjon, Thomas Caillard

10-JC-Manon
Le bmx au Grand Palais

11-JC-Manon
Les anciens, Jean-Claude Loubrier, Seb Ronjon, Armin Batouméni, Philippe Germon, Thomas Caillard… et Manon Valentino

2016 – NEUVILLE « YVES SARAZIN » OS Trophy II

Préface : « Tu prépares ton matos et tu astiques les chromes flambants de ton vieux BMX, puis tu pars retrouver tous tes potes quelque part dans un patelin ou il y aura une bonne odeur de barbecue, de la zique bien rock and roll et du bruit dans le micro. »

C’est à Neuville au bord de la Saône que la OS Trophy 2 s’est déroulée samedi et dimanche derniers. Une organisation qu’Yves Sarazin avait voulue conviviale et sportive à la fois. Disparu brutalement à l’âge de 48 ans, sa famille, ses amis et le monde du BMX en général lui ont rendu un hommage touchant et sincère tout au long de ce fabuleux weekend. Une centaine d’OS Boys and Girls avaient répondu présent avec comme d’hab le stand du gentil punk ingérable Mano alias Quiet Resistant co-créateur du teeshirt officiel, des bikes reforgés dans leur jus naturel et des tenues de ouf du style Power Rangers selon Christine Mannini. De plus en plus à la mode ces derniers temps, la venue de belles caisses vintages pour transporter le précieux butin que certains ont accumulé sur des décennies.regnier-chritou_001_007

SAMEDI:

Côté timing après une journée de courses new school intenses les organisateurs avaient prévu une paella aux pâtes (fideua) qui fit l’unanimité, une tuerie quoi ! regnier-chritou_001_260Ambiance bon enfant, tournée de bières et anecdotes sur l’époque du bicross, le costard de soirée se portait avec le sourire. De la péniche restau flottante lentement sur la Saône, on entendait certainement les rires des vieux enfants que nous sommes restés. Dans la pénombre, la fresque géante offerte par Christophe Boul représentant Yves et sa famille se reposait paisiblement, auréolée de centaines de signatures…

regnier-chritou_001_004

regnier-chritou_001_128
Sam Ortuzar

DIMANCHE :
CocoooricoO !!! Le réveil au petit matin fut brutal pour certains, leurs tronches étant toujours en décalage horaire de la veille au soir ! Mais pas le temps de flâner au bord de l’eau, là encore le club avait prévu une journée intense. Du old school 20″, du old et new school cruiser mélangé, du mini Bmx, un King of Start, un concours de bunny up, une race spécial filles, une élection du plus beau look, du side, un concours de manual, une démo de flat sur une petite aire bétonnée avec l’inévitable Sam Ortuzar venu en voisin accompagné de Raphael D’Aversa et Christophe Louvrier, etc…

Celui qui choisissait de tout faire a mis une semaine à s’en remettre ! Chez les filles, miss Val Huber qu’on ne présente plus (moultes fois championne de France, championne d’Europe et finaliste des Worlds dans les Valérie Huber années 80) est allée chercher la jeune Justine Sarazin sur la première ligne à plusieurs reprises…Elle roule encore fort l’Alsacienne ! Christine Mannini la présidente de Cavaillon fermait la marche, mais elle a surtout envoyé du sourire éclatant à tire-larigot avec un effet miroir sur les pilotes tombés sous le charme de la sirène des pistes (je vais avoir des ennuis tant pis !)… Toute la journée, nos deux speakers officiels, le Zon et le Pigeon se sont affairés à rendre le spectacle old school le plus détaillé et le plus « show must go on » possible.

regnier-chritou_001_297
Side père-fille

regnier-chritou_001_452
Gilbert Pigeon et Christophe Gentizon

regnier-chritou_001_140
Les filles !

2 légendes du bicross français à se tirer la bourre – Un duel de Christophe – Vico chasse Boul.

Le héros du jour, celui qu’on attend tous autour d’une OS party, c’est l’ami Christophe Boul. Comment le décrire, l’Abbé Pierre dans le corps d’un amant Italien idéal ? (Lol) Bref le dessinateur-racer a impressionné la galerie en gagnant la quasi-totalité de ses manches. Il a même réussi à exploser une couronne 44 dents et à tordre l’arrière de son cruiser OS tant son accélération ne te laisse que son ombre pour discuter… La preuve, il gagne le King of Start, scotchant les jeunes loups en pédales auto sur la grille. Quel phénomène celui-là !

La finale old school 20 “ dans laquelle je figurais fut rebondissante, vous pouvez mater d’ailleurs les vidéos des finales filmées par Manu Fouché et compilées par Cyrille Alabouvette.

Certains d’entre nous se sont tâtés pour envoyer la grosse double en 2ème ligne mais honnêtement pas glop du tout avec un tas de ferraille qui craque de tous les cotés ! Le vainqueur (qui profite de mon grand âge) c’est Hervé Roche. Jadis, il a couru avec Thomas Allier et tous les cracks de l’époque, un vrai de vrai quoi. Derrière nous, Philippe “Golgoth” Loeullier et ce diable d’Alain Broyer se sont tiré la bourre jusqu’au bout. C’est Phil qui a eu le dernier mot. Mais le pauvre Alain a accumulé 1000 heures d’organisation sans trop fermer l’œil, il était cuit !

En cruiser OS/NS victoire de l’impressionnant Nicolas Mogenot qui a tout envoyé (…) suivi de Vincent Sarazin et du play boy du jour Eric Cordier. Belle finale, même Christophe Boul n’a pas pu résister à la horde sauvage. Thibault Dupont remporte le contest de bunny up avec un saut à 95cm au-dessus de la barre ! Je vous laisse consulter les autres épreuves sur la feuille “résultats officiels” et les feuilles de race scannées par Christophe Gentizon.

resultats

Voilà, il se fait tard, il est temps de se quitter. Des bises, des accolades, on remballe le matos, il y’a de l’agitation un peu partout. Vincent Sarazin a tout raflé sur le weekend, même le concours du plus beau look dans sa tenue complète March Racing. Un énooorme merci à Alain Broyer, François Pitois et le club de Neuville en général qui ont assuré mais grave de chez grave ! Pardon si je ne peux pas citer de tout le monde.

François Pitois et Alain Broyer
François Pitois et Alain Broyer

Une chose est certaine, Yves aurait été fier de cette Oldschool et du courage de sa famille. Perso, je prends déjà une réservation pour la prochaine.

Chris Vico

PS: En cadeau, la vidéo souvenir réalisée par Cyrille Alabouvette et un lien pour télécharger les photos de Lydie Badin (Team-Doctorcycle N’co) et de Chritou Régnier (Récupérées sur Facebook donc moins bonne qualité).

neuville2016_bandeau

2016 – Soirée Bicross Time & King Of Paris

Les 7 et 8 Octobre derniers se déroulaient dans la capitale pas moins de trois événements BMX :
. la soirée « Bicross Time » et la présentation de son vélo unique,
. le contest européen de flat « King of Paris« ,
. la battle « Flat the Power » entre Jumelin et Dandois.

Et quel rapport avec le oldschool me direz-vous ?
Leur point commun, être organisés par Alain Massabova, « dynamic oldschool represent« , et donc saupoudrés de petits ingrédients oldschool par ci par là tout au long du week-end…

>> Soirée Bicross Time – Hôtel Renaissance République

bicross-timeC’était l’événement le plus oldschool du week-end avec la présentation en live d’un bicross unique dessiné par Alain et Hom Nguyen, top flatlander de la fin des années 80 et artiste peintre. Ce vélo a été conçu comme une œuvre d’art, un mélange de oldschool et de modernité, fabriqué à la main par Pir Malo. Son look rétro reprend des détails mythiques des cadres Redline, Hutch, Kuwahara et Haro de la grande époque, le tout agrémenté de roues Skyway graphite, de poignées Mushroom, de freins Dia Compe… Pas la peine de chercher chez le dealer du coin, ce 24 pouces n’existe qu’en un seul exemplaire !

Alain Massabova et son 24 pouces « collector »

Une inspiration très 80’s !

no images were found

byron_friday_bmxaction
Byron Friday en couv de BMX Action – Janvier 1980

Une double expo photos agrémentait également les murs du très chic hôtel parisien. D’un côté des clichés newschool signés Christian Van Hanja, et de l’autre des photos exclusives d’un autre temps fournies par Monsieur Byron Friday, un des premiers pro US en 1974. Des images de la naissance du bmx, riches en symboles et en émotions… On croisait également quelques bmx, anciens et récents, au détour des couloirs, entre 2 verres de mojitos.

no images were found

Quelques « anciens » avaient fait le déplacement : Alexis Desolneux, Cédric Lagarrigue (Crazy Ducks), José Dias (Spin Rats), Martti Kuoppa, Viki Gomez, Manu Massabova, Fabrice Dupouey pour n’en citer que quelques-uns… Alex Jumelin et Raphael Chiquet ont également réchauffé l’ambiance à coups de tricks de flat dans la cour intérieur de l’hôtel, brièvement rejoints par Alain pour un petit spinning de clôture!

no images were found

L’expo photos et les vélos sont en place jusqu’au 30 Octobre, au 40 rue René Boulanger, Paris 10e.

>> King Of Paris – Skatepark de Bercy / Flat The Power – Oz Club

affichesLe lendemain se déroulait la manche finale de l’European Flatland League, un contest de flat au milieu d’un skatepark ! Le gratin européen était là, avec une nouvelle victoire du très spectaculaire Matthias Dandois, sous les yeux d’un jury de riders pros faisant désormais partie de l’histoire du bmx, Alexis Desolneux, Martti Kuoppa et Viki Gomez. Quelques petits clins d’œil oldschool ont émaillé l’après-midi, renforcés par la présence de quelques grands noms qui ont compté à des moments charnières de l’évolution de notre sport , Armen Djerrahian (Bicross Mag) et Lionel Cardoso (Soul Mag) pour ne citer qu’eux…

no images were found

14570797_1361529657198539_2011321489242705347_oPuis le soir, tout ce petit monde s’est retrouvé en boite près de Bastille pour une battle endiablée entre Alex Jumelin, l’ancien, vainqueur de l’European Flatland League, et Matthias Dandois, multiple Champion du Monde et des planètes alentours…

Merci Alain pour l’énergie déployée, et à la prochaine pour un autre event avec encore plus de oldschool à l’intérieur ! 😉

Crédits photos : Christian Van Hanja, Alain Massabova, Alex Jumelin, Armen Djerrahian, Emma Fortenbach, Djou, Seb Ronjon…

Stickers OTB – CONCOURS

CONCOURS TERMINÉ
RÉSULTATS A LA FIN DE L’ARTICLE

Tu baves sur les dessins de OTB depuis tes 12 ans ? Des années que tu rêves de posséder un de ses stickers fluos des années 80 ? Et t’as encore de la place sur ton cartable entre ton sticker Vision et ton autographe de Xavier Redois ? Alors t’es au bon endroit !

Yann Renauld nous a gentiment confié les derniers rares exemplaires ultra-collectors de sa collection personnelle et on vous propose de les gagner… Baaah ouais ! Et comme il n’y en aura malheureusement pas pour tout le monde, on va faire un petit concours. Comme ça pas de jaloux ! Une question fastoche, un tirage au sort, les gagnants nous envoient une enveloppe timbrée (parce qu’on n’a pas une tune chez OSBMXF) et on vous file un sticker en retour !

Alors, pour gagner un des 25 stickers « Radster At Work! » il suffit de répondre à la question suivante :

>>> Qui était le maître à dessiner de OTB
à l’époque de Bicross Mag ? <<<

Envoie-nous ta réponse par mail, avec tes nom et prénom, avant le 30 Septembre minuit à satoorne@oldschoolbmxfrance.com. Tirage au sort en live sur Facebook depuis Neuville-sur-Saône à l’occasion du « Oldschool BMX Saône Trophy by Yves » dimanche 16 Octobre 2016.

Si jamais tu connais pas la réponse, un numéro de Bicross Mag, récemment mis en ligne sur le site, est un « Spécial OTB » avec une longue interview de l’artiste! Tu peux pas le rater… Enfin moi, j’dis ça j’dis rien, hein!?
_______________________________
MAJ 18/10/16Youpi, les résultats du concours de stickers OTB sont tombés, les 24 gagnants ont été contactés par email, un sticker fluo « Radster at Work » chacun ! Et les 11 fortiches qui ont donné la bonne réponse du premier coup gagnent en plus un sticker « OTB Signature » ultra-méga collector ! Merci aux 24 participants (!) et merci à Yann !
Donc si tu vois ton nom dans la liste ci-dessous et que t’as pas reçu le mail, fais-nous un p’tit signe !

1968-2016 – Yves Sarazin

Le 2 Septembre dernier nous apprenions avec tristesse la disparition brutale de Yves Sarazin…

Cavaillon 2013 / Photo JP Lalle
Oldschool Cavaillon 2013 / Photo JP Lale

Yves faisait partie des pionniers de notre sport au début des années 80, via le Club des Diableurs à St-Denis-les-Bourg en Rhône-Alpes. Il n’avait rien lâché depuis toutes ces années et avait converti toute sa famille à la passion du bmx. Il était à l’origine du « Oldschool BMX Saône Trophy » sur la piste historique de Neuville-sur-Saône…

Son ami Christophe Boul a eu la douloureuse tâche de nous annoncer sa disparition dans notre groupe des anciens :

« Je dois vous annoncer la difficile et triste nouvelle… Yves Sarazin nous a quitté brutalement hier soir. Je pense très fort à ses proches, sa femme Karine et ses 3 enfants Vincent, Justine et Camille, et toute sa grande famille solidaire et unie dans cette douloureuse épreuve.
Je suis bouleversé par cette terrible nouvelle qui m’a mis KO… Yves était un ami de longue date, une personne adorable, un homme engagé, volontaire, solidaire, sportif, des qualités humaines et professionnelles extraordinaires. J’ai eu la grande chance et l’honneur de l’avoir eu en ami et copain de course… Nous allions nous retrouver pour faire la fête à la Oldschool de Neuville, ce sera une autre fête, mais nous serons tous présents pour te rendre un dernier hommage mon cher Yves, tu vas nous manquer énormément !!!!
Venez tous nombreux à Neuville les 15-16 Octobre pour lui rendre un vibrant hommage. »

Oldschool Cavaillon 2013

Je me permets également un petit copié-collé d’un témoignage touchant de Hervé « Zouzou » Gilbert, commentaire peut-être passé inaperçu sur la page créé en hommage à Yves sur Fabmx1.com. Hervé fait partie des fondateurs du Club des Diableurs :

#434 / Dardilly 86 / Dernière année « Junior »

« Je me décide à écrire un petit mot à mon ami Yves, il m’a fallu plusieurs jours pour croire à sa disparition, quelle tristesse s’est emparée en moi. Beaucoup ne savent pas qui je suis ou ne se souviennent pas de moi, j’étais un des fondateurs du Club des Diableurs en 1982. J’ai été le premier à rencontrer Yves après la pose d’affiches dans les magasins de cycles. C’était en été et Yves revenait d’un stage de bicross à Gruissan, j’étais très curieux de le rencontrer, lui était déjà équipé de la tête aux pieds alors que nous c’était encore à la bonne franquette. De fil en aiguille nous avons sympathisé à en devenir des amis. Certes Yves n’était pas un foudre de guerre sur la piste mais il était toujours d’humeur égale, même si il perdait. Il était toujours heureux lorsque je me qualifiais en finale ou si j’étais devant un ténor de la catégorie.

Jump à la « gravière » (St Denis-les-Bourg), début des années 80, avant qu’elle devienne la piste des Diableurs

Je ne peux pas vous conter nombre d’histoires et d’anecdotes que nous avons vécu, mais la plus belle c’était lorsque nous sommes allés à Mably avec la 404 Peugeot de son grand père, il avait juste le permis et nous n’avions pas trop d’argent. Il fallait économiser l’essence alors on coupait le moteur dans les descentes d’autoroute, le délire complet avec les deux autres potes des Diableurs, Christophe et Alain.
Le temps a passé et nous avons eu d’autres joies de la vie, les filles, les boîtes ,etc… Mais l’amitié était intacte même si nous volions sous d’autres occupations. Si bien que Yves est devenu mon témoin de mariage en 1995.

Une passion familiale / Dessin Christophe Boul

J’ai bien perdu le contact pendant un moment, lui s’était marié avec Karine et avait fondé une famille, ensuite son entreprise. Toujours j’ai pensé à lui et après quelques années passées, nous nous sommes revus , lui toujours en bicross comme à la grande époque mais maintenant avec sa belle famille. Il a bien essayé de me refaire rouler mais j’avais peur de me faire mal, il a du être déçu je le sais… et voilà tu es parti, tu as fais le holeshot vers d’autres cieux sans que je puisse rouler avec toi à Neuville en Octobre. Je ne t’oublierai jamais… »

Je n’ai pas connu Yves personnellement à l’époque des Diableurs, j’avais rejoint ce Club l’année suivant son départ. Je ne le connaissais que de nom à cette époque. Et quand nous avons sympathisé 20 ans plus tard, il y avait toujours cette petite fraternité naturelle, cette fierté d’avoir fait partie des Diableurs lorsque nous nous croisions…

YvesYves nous a quitté sur son VTT… Sa gentillesse et son implication dans le sport vont nous manquer. Toutes nos pensées pour sa famille et ses proches…

Rendez-vous à Neuville-sur-Saône les 15 et 16 octobre prochains pour le « Oldschool BMX Saône Trophy » qui lui tenait tant à cœur, pour continuer à faire vivre sa passion…

2016 – ST MAURICE L’EXIL OS REUNION

Bravo à Stéphane Castro et son équipe pour cette nouvelle édition qui semble avoir tenu toutes ses promesses. De nombreux participants avaient fait le déplacement dans l’Isère ce 18 Juin 2016 pour cette OS connue pour sa super-convivialité.  Merci une fois de plus à Cyrille Alabouvette pour ce petit report et à Yoann Bartel pour la vidéo.

Saint Maurice l’Exil OS BMX BBQ : la recette qui marche !!
C’était pas gagné vue la météo pourrie sur quasi toute la France, mais une fois de plus les Dieux du BMX nous ont épargné, merci Scot Breithaupt, Dave Mirra & co…

Saint Maurice l’Exil est devenu LE rendez-vous incontournable du BMX Oldschool en nous accueillant sur une vraie piste à l’ancienne où il faut pédaler avec des virages qui glissent et une grille manuelle. De plus « St Mo » possède un petit skatepark pour le flat et la rampe, comme çà tout le monde est content !

Saint Maurice c’est la recette qui marche : pas d’engagement, pas de fédération, une plancha centrale et des joyeux BMXers. On peut même avoir une GoPro sur le casque et des autocollants persos sur sa plaque… si si c’est possible…
Jeunes ou vieux, du moment que tu as l’esprit OS tu roules !

Le samedi matin avait mal débuté par une chute d’un pilote qui à dû séjourner à l’hôpital (il va mieux), mais une fois quelques saucisses et bières avalées la piste n’a pas cessé d’être utilisée.

Un King Of Start à été organisé et ordonné par le « Padre Alain Michel » venu de Corse, sous la direction de piste de Christophe Boul qui n’a pas arrêté de donner de super starts à l’ancienne… Certains on goûté au bitume devant la grille, je tairai les noms…

Roulage entre potes, échanges de vélos, trocs de pièces et aussi le stand BMX Avenue (merci Pascal Ujvari) ont agrémenté cette journée.
Quatre side car étaient aussi présents, c’est toujours sympa de voir ces chars romains sur la piste et en plus c’est convivial.

Election également du plus beau bike !! Difficile d’être jury mais c’est le Kaptain Hutch America qui a remporté les voix. Merci aux Corses d’avoir sorti quelques joyaux de l’île… De belles récompenses pour les vainqueurs…
Un grand merci à Stéphane Castro et ses amis d’organiser chaque année ce rendez-vous incontournable du BMX OS, il ne manquait plus que les américains…

Vivement l’année prochaine.

2016 – OLDSCHOOL BMX & COX PARTY (Baume-les-Dames)

Voici le petit report de Cyrille Alabouvette sur la Oldschool BMX & Cox Party qu’il a organisé à Baume-les-Dames les 14 et 15 Mai 2016. Bravo à lui et son équipe.

« Le ciel ne nous est pas tombé sur la tête… C’était pas gagné vu la météo des jours précédents… mais nous avons été épargné.

Samedi c’est sous un ciel gris et menaçant que les premiers stands ce sont montés et quelques tours de piste pour découvrir le site…. Ensuite repas tartiflette à la cancoillotte maison et hamburger au Comté® puis Dav Rock avec son groupe Wayward Gentlewomen à envoyé le son et les lumières pour nous réchauffer merci à Chris Millet et Yohan pour les basses et les light mieux que les Eurockéennes !

Dimanche éclaircies et soleil….
Ils sont presque tous là… Parisiens, Corses, Alsaciens, Suisses, Sudistes, Bretons, Metz, la Savoie, l’Ain… une pensée pour Jurgen Wagner notre ami allemand hospitalisé qui n’a pas pu venir.
4 sides avec Arnaud Leroy, Dom le suisse et les frères Alabouvette avec des baptêmes de side des petit runs et roulage sympa avec les copains des échange de vélos mais aussi un zone de trial avec prêt de vélo trial pour ceux qui voulaient tenter de passer sur une jaguar qui a ensuite été graphée par Maxence Bres et son crew….

Notre speaker officiel Gilbert Pigeon a apprécié le « Pont », notre Pastis régional, et aussi Coralie et Fatie nos copines qui ont posées sur l’affiche !
Nous avons eu la joie d’accueillir Mr Stéphane Rumpus le dernier magasin Motobécane du monde qui a apporté une dizaine de modèle avec les prix d’époque en francs traduits aujourd’hui en €… Stéphane a aussi fait un peu de freestyle…
Merci à nos pilotes féminines internationales dont je tairait les noms mais que vous reconnaitrez sur les photos parfois floues vu la vitesse à laquelle elles roulent.
Nous remercions les cox et autres voitures qui sont passées nous rendre visite ainsi que les exposants.
Merci à tous pour votre bonne humeur légendaire qui contribue à la réussite de ces événements restez comme vous êtes.
Tout s’est bien passé à part quelques petites chutes sans gravité tout le monde est bien rentré.

Merci à Christophe Peira et son staff ASX
Merci aux partenaires : Ville de Baume-les-Dames, le Comité Départemental du Tourisme, Pork Shop BMX, BMX Avenue, Quiet Resistant, Oldschool BMX France, Trail 70, Oreegines, Bicrossmag.com

2016 – Sylvain Billon Interview Part 3/4

On continue cette découverte de cette passionnante saga MBK au travers de Sylvain Billon.

OSBMXF : Qui était responsable du design des tenues, des cadres, modèles, géométries et autres ? Les pilotes étaient-ils impliqués ? Pour le free José Delgado m’a raconté pour le proto. Avant ils roulaient sur des vélos américains maquillés…

Concernant le design des tenues je m’en suis chargé qu’à partir des dernières tenues bleu/blanc/rouge, ainsi que les fluos rose/vert/noir. Je les avais dessinées et conçu avec la collaboration des équipementiers. Ensuite, il me fallait passer par le directeur marketing qui approuvait ou pas mon choix… Mais en principe il suivait mes idées sur ces points-là. Pour les premières tenues c’était bien souvent des fournisseurs qui venaient présenter des prototypes au directeur des achats qui lui-même venait les proposer au directeur marketing. D’autre part, c’est moi qui avait créé le logo « Racers Concept ». Pour les cadres c’est une autre histoire. Tout se décidait à l’usine de Saint Quentin au service des vélos spéciaux. Ce n’était pas simple d’obtenir ce que nous désirions, il y avait une sorte de rivalité entre le commercial/marketing qui se trouvait à Pantin et les « gens » de Saint Quentin. Pendant la période où nous avions Jean-Michel Basset comme directeur général les choses étaient plus faciles puisque ce que nous demandions, nous l’obtenions. Après son départ ce fut plus compliqué. Pour créer le MX400 et ensuite le MX500 les pilotes et moi-même avions apportés des idées au niveau de la forme et de la géométrie. Pendant une période Jean-François Lalli, Stéphane Collet et Edouard Cordier avaient été embauché à l’usine de Saint Quentin et pouvaient apporter quelques conseils au bureau d’études et tester des prototypes.

Un protoype MBK des Mad Dogs et la fameuse tenue fluo. Photo O. Weidemann - Béton Hurlant 2012 - Musée du Sport de Paris
Un prototype freestyle MBK des Mad Dogs, la fameuse tenue MBK fluo et José Delgado en arrière plan – Expo Béton Hurlant 2012 – Photo O. Weidemann

Par ailleurs, notre bureau d’études possédait grand nombre de BMX de marques étrangères pour étudier les modèles et éventuellement s’en inspirer. Il est vrai que les Mad Dogs ont eu quelques semaines des cadres BMX qui n’avaient pas été fabriqué chez nous, le temps de remédier aux différents problèmes de tenues que nous rencontrions avec les protos réalisés au service des vélos spéciaux. Mais cela n’a pas duré longtemps.

En tant que chef de produit bicross, c’est moi qui proposais l’équipement des MX400 et MX500, sachant qu’il nous fallait rester dans un prix de vente inférieur au BMX de marques américaines fabriqués en Chine ! Autre chose… Est-ce que José t’a raconté le tournage du film publicitaire pour la pub TV des « Whites et des Chromes ». Nous avions passé trois jours en bord de mer en Normandie et en studio en région parisienne. Je ne me souviens plus trop des garçons qui participaient à ce film, mais José devrait s’en souvenir…

OSBMXF : Et ce fameux Crazy Bike ? Une idée à toi ?
SB: Le Crazy Bike était une idée commune de moi-même et de Jean Bidalot, l’ingénieur MBK qui s’occupait des cyclomoteurs et qui avait conçu la 51 de compétition. Jean et moi étions un peu à part chez MBK, jamais à court d’idées. Il a fini par quitter MBK pour monter sa propre marque d’ailleurs.

Le Crazy Bike d’Olivier Varma (Florent Ferrari (filmaker & post prod) / Olivier Varma (concept, art director & bus passenger) / Julien Pipier (rider)

OSBMXF : T’es-tu occupé d’autres teams ou seulement MBK ? Aviez-vous des co-sponsors ? Qu’as-tu fait une fois que cette aventure s’est terminée ?
BXM02 - Oct 82 - Pub Buffalo SylvainSB: En 81, j’avais équipé des jeunes de Vaux le pénil en tenues « Buffalo »qui était une marque de bicross que j’équipais à la demande du client sur une base de cadre Tange que je faisais émailler par un artisan dans des couleurs dégradées et métallisées. Dès l’instant où j’ai pris contact avec Motobécane en septembre 81, je suis resté fidèle à la marque. Nous avons eu les jeans Loïs comme co-sponsor en 82 pour le Trophée Motobécane/Loïs. Ensuite pas d’autre partenaire.
BXM02 - Octobre 1982 - Trophee Motobecane
L’aventure bicross s’est terminée pour moi en 87. Nous pensions déjà au « Mountain Bike ». A cette époque MBK allait subir un deuxième plan social et Yamaha qui avait déjà des parts dans le groupe est devenu actionnaire majoritaire et a proposé un plan de licenciement à tous niveaux et services. Au service marketing nous étions 6 personnes, le directeur, un chef de produit cyclo/scooter, une chef de produit bicyclettes, deux secrétaires et moi chef de produit vélo-tout terrain. BXM14 - Nov 83 - Pub Stage Le RouretIl fallait une personne de moins dans ce service et ce fut moi qui a été désigné par mon directeur marketing pour faire partie de la charrette. Il faut dire qu’après Bercy 84 mon directeur général Jean-Michel Basset « m’avait à la bonne », son fils de 13 ans faisait du BMX et participait à mes stages du Rouret !  Cela a fait des jaloux, et lorsque monsieur Basset a quitté MBK en 86 , remplacé par un nouveau directeur, certains s’en sont donnés à cœur joie pour me descendre , dont mon chef de service. Cela doit être souvent comme çà dans les grands groupes.

Toutefois la nouvelle de mon licenciement n’est pas passée inaperçue dans le réseau de concessionnaires. Le président de l’association des concessionnaires MBK a écrit à la nouvelle direction du groupe pour demander ma réintégration dans l’entreprise. J’ai personnellement reçu beaucoup de messages de soutien de la part des concessionnaires. J’avais contribué au rajeunissement de la marque Motobécane et ils m’en étaient reconnaissants. Ils ne comprenaient pas pourquoi j’étais licencié.

Peu de temps après celui-là même que je soupçonnais avoir provoqué mon licenciement me convoquait afin de me faire une proposition. Mon licenciement ayant été accepté par l’inspection du travail, ils ne pouvaient plus me réintégrer dans l’effectif de la société, aussi m’ont-ils proposé un poste de consultant extérieur. Ils m’ont dit : «  voilà vous nous coûtiez à l’année, en salaire, charges et frais de déplacements la somme de tant, nous vous proposons le même montant augmenté de 10% avec un contrat de deux ans renouvelable et avec pour objectifs de prendre en charge le développement du VTT au sein de réseau MBK et de monter un team VTT capable des mêmes résultats obtenus en BMX ». De plus nous mettons à votre disposition un bureau avec une ligne téléphonique. Ils me laissaient par ailleurs la possibilité de monter des opérations promotionnelles, évènementielles, ou sportives à titre personnel sans que pour autant cela fasse concurrence à MBK. C’est à ce moment-là que j’ai créé la société STARBIKE.
Je suis donc devenu directeur sportif du premier team MBK de VTT et je suis allé chercher les meilleurs cyclocrossmen français de l’époque pour constituer une équipe d’une dizaine de coureurs. GammeMBK1987 Je ne donnerais pas de nom car je pense que très peu de membres de la BMX Old School ont connu ces garçons. Nous avons tout remporté. Championnat de France, Roc d’Azur, les plus grandes courses européennes et championnat du Monde.  J’ai dirigé le team MBK VTT pendant 3 ans. Ensuite la direction marketing du groupe a confié ce poste à un ancien coureur cycliste professionnel qui avait toujours couru sous les couleurs Motobécane/MBK, Alain Bondu. Il ne restera qu’une saison à la tête de l’équipe.

De mon côté, avec ma société Star Bike je me suis lancé dans des actions de promotions publicitaires pour lesquelles je fournissais des BMX, VTT ou patinettes. J’ai ainsi vendu pour Coca-cola 500 patinettes, pour le beurre Président 3000 BMX. Pour MBK j’ai créé et dessiné un modèle de sac à dos que j’ai fait fabriquer à Taïwan. Ce sac à dos MBK m’en a acheté 52000 pour offrir à tout acheteur d’un vélo au Noël 88 ! Ce sac à dos avait été décliné en 2 couleurs, blanc et vert olive avec des petits personnages en BMX et VTT que j’avais moi-même crée. Beaucoup doivent se souvenir de ces sacs. J’en possède encore quelques dizaines dans mon sous-sol.
En 87 j’ai également crée l’association Française de Patinette et Roller-Scoot ! Je croyais très fort à ce produit que MBK avait décidé de ne pas promouvoir après une apparition lBXM51-Decembre1986-PubFunscootors du Bicross de Bercy 86. J’ai organisé des animations à « droite et à gauche » pour des municipalités ou des concessionnaires. Je mettais à disposition des jeunes un parc de 15 patinettes, ayant préalablement réalisé un parcours balisé par des bottes de paille MBK .
« Mais les pionniers ont toujours tort… d’avoir raison trop tôt ». Vingt après on a vu que la patinette était revenue à la mode avec un marché très florissant .
Par ailleurs, j’employais les Mad Dogs et des skaters (dont Pierre André Sénizergue et José De Matos) pour des animations ponctuelles pour des salons et expositions.

A partir de 1987 j’ai commencé à organiser des épreuves de VTT. Les plus connues ayant été les « 24 heures du Rouret » , une épreuve d’endurance par équipe de trois en Ardèche, le « Rallye de la Vallée des Roys », une épreuve touristico/sportive sur deux jours  à Amboise, la « Corsica Bike » un raid extrême en orientation de cinq jours au travers de la Corse. C’était l’incontournable rendez-vous de l’extrême, celui des bikers passionnés, qui faisait vibrer les corps et rêver les esprits. Il y a eu également le « Rallye des 30 Dynasties » un raid avec road-book de 15 jours en Egypte. De 1988 à 1992 j’ai collaboré à l’organisation du Rallye auto/moto des Pharaons. Je m’occupais des relations extérieures, et prenais en charge les invités sur le rallye.

2012 - SoireeBH - Photo VanHanja
Sylvain et son maillot Motobécane à la soirée Béton Hurlant – Avril 2012 – Photo C. Van Hanja

Après la guerre du Golfe j’ai rencontré des difficultés financières par manque de sponsors et en 93 j’ai dû déposer le bilan de ma société. (J’ai continué sous forme d’association à organiser la Corsica Bike jusqu’en 98). Après la cessation de mon activité commerciale, j’aurais certainement  pu trouver un job dans le milieu du cycle mais je n’ai pas vraiment cherché, j’étais quelque peu désabusé, j’avais investi et perdu beaucoup d’argent personnel et mon épouse ne voulait plus entendre parler de vélo ! Il faut dire que pendant plus de 10 ans elle ne me voyait pas beaucoup à la maison et je n’ai pas vu grandir mes enfants. C’est alors qu’un ancien collègue avec qui j’avais travaillé 13 ans auparavant dans une entreprise de constructions métalliques a pris connaissance de mes problèmes et m’a fait savoir que son entreprise recherchait un dessinateur Projeteur-Métreur et que si j’étais intéressé le poste était pour moi. J’ai donc accepté et repris 13 ans après mon premier métier. Je suis resté dans cette entreprise jusqu’à ma retraite en juillet 2014. Après la dernière édition de la Corsica Bike en Août 98 j’ai coupé tout contact avec le milieu du cycle en général. Ce n’est qu’en 2012 que j’ai découvert le site OSBMXF et retrouvé des amis de « l’époque ».

OSBMXF : Le BMX aux JO. Qu’en penses-tu ? Il n’y a que la race pour le moment, mais c’est toujours bien d’avoir du BMX au JO ?
SB: Le BMX aux J.O. j’ai pu suivre les épreuves de Londres 2012. Il est normal qu’il fasse partie des disciplines inscrites aux Jeux. Pour le freestyle pourquoi pas si l’on trouve des juges compétents pour noter les riders, ainsi qu’un règlement qui satisfasse tout le monde.

OSBMXF : Suis-tu encore l’activité du BMX ? Si oui, des riders en particulier ?
SB: Je suis l’activité du BMX par le biais du site OSBMXF uniquement. Mes 3 petits fils sont encore trop jeunes pour pratiquer et je ne sais pas s’ils s’y intéresseront un jour. J’ai encore dans mon garage 4 BMX dont un GT de 83, 2 Buffalo de 82 et un mini MBK qui est un prototype réalisé en 84 par le service des vélos spéciaux MBK à Saint Quentin. Ce BMX était destiné à mon fils qui avait 5 ans à l’époque.

2012-SoireeBH-LeBlouson-PhotoVanHanja
Soirée Béton Hurlant – Avril 2012 – Photo C. Van Hanja

OSBMXF : Que penses-tu de nos petits rassemblements oldschool comme en organisent pas mal de gens actuellement. On a été ravi de déjà t’y voir, avec ton super blouson MBK Team Manager (Il est top, garde le précieusement). Toujours partant ? Que ressens-tu quand tu revois tous ces pilotes dont tu t’occupais ?
SB: Ces rassemblements « oldschool » sont très bien, mais il ne faut pas qu’il y en ait plus d’un par an, et il me semble avoir constaté qu’effectivement il y en a plusieurs d’organisés dans l’année. Personnellement je pense qu’il vaudrait mieux en organiser un tous les deux ans afin d’en faire un évènement tel que celui de Cavaillon ( encore félicitations à Christophe Vico pour cette organisation).

By_Fabrice_Passarelli (69)
Oldschool Cavaillon 2013 – Photo Fabrice Passarelli

Il faut que nous ayons plaisir à nous retrouver pour évoquer le passé et notre présent, mais si c’est pour se revoir tous les quatre matins il n’y a plus d’intérêt. Seb et toi devriez trancher en choisissant le lieu et la date de cette rencontre et ne pas permettre une manifestation qui ne rassemblerait pas un minimum de personnes vraiment issues de la Old School. J’espère que tu as compris ce que je voulais dire.
(NDLR: Oui Sylvain, mais chacun est libre d’organiser ce qu’il veut, on a le monopole de rien du tout et on encourage toutes les initiatives, mais trop de OS tue le OS, ça c’est sûr)
Quant au fait de retrouver mes anciens pilotes, et mêmes les autres, cela me fait un énorme plaisir et naturellement me rappelle les bons moments passés ensemble. Je suis heureux de constater que la plus part d’entre eux ont réussi dans leur vie professionnelle. Je les revois alors qu’ils n’avaient que 14 ou 16 ans.

Ed Cordier / Claude Vuillemot - Cavaillon 2013 - Photo Jean-Paul_Jamet
Ed Cordier / Claude Vuillemot – Cavaillon 2013 – Photo Jean-Paul Jamet

J’ai du mal à admettre que plus de 30 années sont passées par là et que finalement moi aussi j’ai vieilli.

Je suis heureux de voir que mon ami Edouard est resté celui qu’il était à l’époque…toujours aussi apprécié de la communauté BMX. Heureux également de constater que Claude reste sportivement, le meilleur d’entre eux.

Pour une prochaine rencontre il faudrait faire en sorte que Jean-Luc (Ferré) fasse le déplacement. Cela nous ferait autant plaisir, si ce n’est plus, que d’avoir une ancienne gloire US . A méditer !

—— A suivre ici : http://oldschoolbmxfrance.com/2016/04/04/2016-sylvain-billon-interview-part-44/ ——