Archives de catégorie : NEWS

2016 Soirée Bicross Time & King Of Paris

Les 7 et 8 Octobre derniers se déroulaient dans la capitale pas moins de trois événements BMX :
. la soirée « Bicross Time » et la présentation de son vélo unique,
. le contest européen de flat « King of Paris« ,
. la battle « Flat the Power » entre Jumelin et Dandois.

Et quel rapport avec le oldschool me direz-vous ?
Leur point commun, être organisés par Alain Massabova, « dynamic oldschool represent« , et donc saupoudrés de petits ingrédients oldschool par ci par là tout au long du week-end…

>> Soirée Bicross Time – Hôtel Renaissance République

bicross-timeC’était l’événement le plus oldschool du week-end avec la présentation en live d’un bicross unique dessiné par Alain et Hom Nguyen, top flatlander de la fin des années 80 et artiste peintre. Ce vélo a été conçu comme une œuvre d’art, un mélange de oldschool et de modernité, fabriqué à la main par Pir Malo. Son look rétro reprend des détails mythiques des cadres Redline, Hutch, Kuwahara et Haro de la grande époque, le tout agrémenté de roues Skyway graphite, de poignées Mushroom, de freins Dia Compe… Pas la peine de chercher chez le dealer du coin, ce 24 pouces n’existe qu’en un seul exemplaire !

Alain Massabova et son 24 pouces « collector »
Une inspiration très 80’s !

byron_friday_bmxaction
Byron Friday en couv de BMX Action – Janvier 1980

Une double expo photos agrémentait également les murs du très chic hôtel parisien. D’un côté des clichés newschool signés Christian Van Hanja, et de l’autre des photos exclusives d’un autre temps fournies par Monsieur Byron Friday, un des premiers pro US en 1974. Des images de la naissance du bmx, riches en symboles et en émotions… On croisait également quelques bmx, anciens et récents, au détour des couloirs, entre 2 verres de mojitos.

Quelques « anciens » avaient fait le déplacement : Alexis Desolneux, Cédric Lagarrigue (Crazy Ducks), José Dias (Spin Rats), Martti Kuoppa, Viki Gomez, Manu Massabova, Fabrice Dupouey pour n’en citer que quelques-uns… Alex Jumelin et Raphael Chiquet ont également réchauffé l’ambiance à coups de tricks de flat dans la cour intérieur de l’hôtel, brièvement rejoints par Alain pour un petit spinning de clôture!

L’expo photos et les vélos sont en place jusqu’au 30 Octobre, au 40 rue René Boulanger, Paris 10e.

>> King Of Paris – Skatepark de Bercy / Flat The Power – Oz Club

affichesLe lendemain se déroulait la manche finale de l’European Flatland League, un contest de flat au milieu d’un skatepark ! Le gratin européen était là, avec une nouvelle victoire du très spectaculaire Matthias Dandois, sous les yeux d’un jury de riders pros faisant désormais partie de l’histoire du bmx, Alexis Desolneux, Martti Kuoppa et Viki Gomez. Quelques petits clins d’œil oldschool ont émaillé l’après-midi, renforcés par la présence de quelques grands noms qui ont compté à des moments charnières de l’évolution de notre sport , Armen Djerrahian (Bicross Mag) et Lionel Cardoso (Soul Mag) pour ne citer qu’eux…

14570797_1361529657198539_2011321489242705347_oPuis le soir, tout ce petit monde s’est retrouvé en boite près de Bastille pour une battle endiablée entre Alex Jumelin, l’ancien, vainqueur de l’European Flatland League, et Matthias Dandois, multiple Champion du Monde et des planètes alentours…

Merci Alain pour l’énergie déployée, et à la prochaine pour un autre event avec encore plus de oldschool à l’intérieur ! 😉

Crédits photos : Christian Van Hanja, Alain Massabova, Alex Jumelin, Armen Djerrahian, Emma Fortenbach, Djou, Seb Ronjon…

Stickers OTB – CONCOURS

CONCOURS TERMINÉ
RÉSULTATS A LA FIN DE L’ARTICLE

Tu baves sur les dessins de OTB depuis tes 12 ans ? Des années que tu rêves de posséder un de ses stickers fluos des années 80 ? Et t’as encore de la place sur ton cartable entre ton sticker Vision et ton autographe de Xavier Redois ? Alors t’es au bon endroit !

Yann Renauld nous a gentiment confié les derniers rares exemplaires ultra-collectors de sa collection personnelle et on vous propose de les gagner… Baaah ouais ! Et comme il n’y en aura malheureusement pas pour tout le monde, on va faire un petit concours. Comme ça pas de jaloux ! Une question fastoche, un tirage au sort, les gagnants nous envoient une enveloppe timbrée (parce qu’on n’a pas une tune chez OSBMXF) et on vous file un sticker en retour !
visuelconcours1Alors, pour gagner un des 25 stickers « Radster At Work! » il suffit de répondre à la question suivante :

>>> Qui était le maître à dessiner de OTB
à l’époque de Bicross Mag ? <<<

Envoie-nous ta réponse par mail, avec tes nom et prénom, avant le 30 Septembre minuit à satoorne@oldschoolbmxfrance.com. Tirage au sort en live sur Facebook depuis Neuville-sur-Saône à l’occasion du « Oldschool BMX Saône Trophy by Yves » dimanche 16 Octobre 2016.

Si jamais tu connais pas la réponse, un numéro de Bicross Mag, récemment mis en ligne sur le site, est un « Spécial OTB » avec une longue interview de l’artiste! Tu peux pas le rater… Enfin moi, j’dis ça j’dis rien, hein!?
_______________________________
MAJ 18/10/16Youpi, les résultats du concours de stickers OTB sont tombés, les 24 gagnants ont été contactés par email, un sticker fluo « Radster at Work » chacun ! Et les 11 fortiches qui ont donné la bonne réponse du premier coup gagnent en plus un sticker « OTB Signature » ultra-méga collector ! Merci aux 24 participants (!) et merci à Yann !
Donc si tu vois ton nom dans la liste ci-dessous et que t’as pas reçu le mail, fais-nous un p’tit signe !

ResultatsConcours

1968-2016 Yves Sarazin

Le 2 Septembre dernier nous apprenions avec tristesse la disparition brutale de Yves Sarazin…

Cavaillon 2013 / Photo JP Lalle
Oldschool Cavaillon 2013 / Photo JP Lale

Yves faisait partie des pionniers de notre sport au début des années 80, via le Club des Diableurs à St-Denis-les-Bourg en Rhône-Alpes. Il n’avait rien lâché depuis toutes ces années et avait converti toute sa famille à la passion du bmx. Il était à l’origine du « Oldschool BMX Saône Trophy » sur la piste historique de Neuville-sur-Saône…

Son ami Christophe Boul a eu la douloureuse tâche de nous annoncer sa disparition dans notre groupe des anciens :

« Je dois vous annoncer la difficile et triste nouvelle… Yves Sarazin nous a quitté brutalement hier soir. Je pense très fort à ses proches, sa femme Karine et ses 3 enfants Vincent, Justine et Camille, et toute sa grande famille solidaire et unie dans cette douloureuse épreuve.
Je suis bouleversé par cette terrible nouvelle qui m’a mis KO… Yves était un ami de longue date, une personne adorable, un homme engagé, volontaire, solidaire, sportif, des qualités humaines et professionnelles extraordinaires. J’ai eu la grande chance et l’honneur de l’avoir eu en ami et copain de course… Nous allions nous retrouver pour faire la fête à la Oldschool de Neuville, ce sera une autre fête, mais nous serons tous présents pour te rendre un dernier hommage mon cher Yves, tu vas nous manquer énormément !!!!
Venez tous nombreux à Neuville les 15-16 Octobre pour lui rendre un vibrant hommage. »

Oldschool Cavaillon 2013

Je me permets également un petit copié-collé d’un témoignage touchant de Hervé « Zouzou » Gilbert, commentaire peut-être passé inaperçu sur la page créé en hommage à Yves sur Fabmx1.com. Hervé fait partie des fondateurs du Club des Diableurs :

#434 / Dardilly 86 / Dernière année « Junior »

« Je me décide à écrire un petit mot à mon ami Yves, il m’a fallu plusieurs jours pour croire à sa disparition, quelle tristesse s’est emparée en moi. Beaucoup ne savent pas qui je suis ou ne se souviennent pas de moi, j’étais un des fondateurs du Club des Diableurs en 1982. J’ai été le premier à rencontrer Yves après la pose d’affiches dans les magasins de cycles. C’était en été et Yves revenait d’un stage de bicross à Gruissan, j’étais très curieux de le rencontrer, lui était déjà équipé de la tête aux pieds alors que nous c’était encore à la bonne franquette. De fil en aiguille nous avons sympathisé à en devenir des amis. Certes Yves n’était pas un foudre de guerre sur la piste mais il était toujours d’humeur égale, même si il perdait. Il était toujours heureux lorsque je me qualifiais en finale ou si j’étais devant un ténor de la catégorie.

Jump à la « gravière » (St Denis-les-Bourg), début des années 80, avant qu’elle devienne la piste des Diableurs

Je ne peux pas vous conter nombre d’histoires et d’anecdotes que nous avons vécu, mais la plus belle c’était lorsque nous sommes allés à Mably avec la 404 Peugeot de son grand père, il avait juste le permis et nous n’avions pas trop d’argent. Il fallait économiser l’essence alors on coupait le moteur dans les descentes d’autoroute, le délire complet avec les deux autres potes des Diableurs, Christophe et Alain.
Le temps a passé et nous avons eu d’autres joies de la vie, les filles, les boîtes ,etc… Mais l’amitié était intacte même si nous volions sous d’autres occupations. Si bien que Yves est devenu mon témoin de mariage en 1995.

Une passion familiale / Dessin Christophe Boul

J’ai bien perdu le contact pendant un moment, lui s’était marié avec Karine et avait fondé une famille, ensuite son entreprise. Toujours j’ai pensé à lui et après quelques années passées, nous nous sommes revus , lui toujours en bicross comme à la grande époque mais maintenant avec sa belle famille. Il a bien essayé de me refaire rouler mais j’avais peur de me faire mal, il a du être déçu je le sais… et voilà tu es parti, tu as fais le holeshot vers d’autres cieux sans que je puisse rouler avec toi à Neuville en Octobre. Je ne t’oublierai jamais… »

Je n’ai pas connu Yves personnellement à l’époque des Diableurs, j’avais rejoint ce Club l’année suivant son départ. Je ne le connaissais que de nom à cette époque. Et quand nous avons sympathisé 20 ans plus tard, il y avait toujours cette petite fraternité naturelle, cette fierté d’avoir fait partie des Diableurs lorsque nous nous croisions…

YvesYves nous a quitté sur son VTT… Sa gentillesse et son implication dans le sport vont nous manquer. Toutes nos pensées pour sa famille et ses proches…

Rendez-vous à Neuville-sur-Saône les 15 et 16 octobre prochains pour le « Oldschool BMX Saône Trophy » qui lui tenait tant à cœur, pour continuer à faire vivre sa passion…