Archives de catégorie : NEWS

2019 Avignon OS Reunion

La vidéo de l’event Oldschool de ces 6 dernières années, dans la lignée de la mythique OS de Cavaillon de Christophe Vico, à laquelle OSBMXF avait déjà apporté son soutien.
Cette fois, c’est le tout aussi mythique Gérard Garcia qui était aux commandes. On a fait des images et le résultat est là. Presque 24 min d’images de dingue, y’a pas de temps morts, avec la présence de Dave Nourie, Brian Blyther et Mat Hoffman côté ricains, avec lesquels on a eu la chance de passer pas mal de temps. Côté français, les légendes du BLIX, Jean Somsois et David Chabert étaient aussi de la partie.
Sans compter la visite de quelques légendes de la race.
La majeure partie des passionnés français étaient là, mais aussi du Portugal et de Belgique !
Big Up à mon associé Seb Ronjon pour la collab, c’est un peu la vidéo qui résume ce qu’on a vécu.
Alors installez-vous confortablement. C’est parti !

2018 OSBMXF UK ROAD TRIP

13 octobre 2018, les anglais de Ride On BMX planifient une  de leurs sessions 30+. Suite à la fermeture malheureuse d’un skatepark, la réunion est relocalisée à Poole, juste à l’arrivée du ferry. Je cogite 2 minutes et me dis que bordel, ce serait cool d’y aller. Bim, j’envoie des messages. La proposition est tardive, mais je me trouve 3 acolytes motivés. Une recherche d’AirBnB et une réservation de ferry plus tard, c’est comme ça que vendredi 12, je quitte la maison vers 16h le Vito chargé avec le bike et le kit de survie (Glacière + sandwiches + binouses), direction sud loire pour chopper Bertrand « Bebert » Chirade à La Montagne, puis direction Angers où on prend Stef « Shogun » Meneau sur le parking d’un hôtel proche de l’autoroute. Puis nous prenons la direction du Mans pour embarquer Fanch Vuillemin, notre jeune quarantenaire.
Et c’est parti pour Caen où on arrive vers 21h45. On embarque sur le ferry, appareillage 23h, direction Portsmouth. Apéro entre amis sur le pont, puis dodo. On a réussi à chopper une cabine au dernier moment, bien pratique hormis le fait que je n’ai quasiment pas fermé l’oeil de la nuit suite à une alarme récalcitrante dans ma camionnette de plombier (Dédicace Sam).
On débarque au petit matin, direction BASE Skatepark, à Bognor Regis, un des fiefs hivernaux de Mark Webb (Pour voir Webbie retourner ce park, c’est là). On arrive très tôt, donc on se trouve un endroit pour prendre un petit déj. Bebert en profite pour renverser son café sur la table. Petite balade matinale dans le quartier, puis on retourne au skatepark.  Janina, la gérante, nous accueille à bras

Flying Fanch

ouverts. On ne peut pas rouler avant 11h, donc on patiente et discute avec elle. Les gars se préparent, moi j’suis trop la tête dans le c…, je passe mon tour et décide de faire des images. Les gars retournent le truc. Le Bebert ne roule pas souvent, mais engagé le riding du Nantais ! Fanch toujours bien flow comme un trail rider qu’il est. Et Shogun fait du Shogun, du tech et du backflip, en veux-tu en voilà…

Bebert Wall tap

Selfie avec un local

Déjeuner au bord de la mer et direction Southsea ! Prévisite à pied et je décide de faire une petite sieste pendant que les copains se préparent à aller rouler. Puis merde, fuck la sieste, je viens avec vous les gars. Le park mériterait un petit lifting, mais l’endroit est mythique, Mark Webb est là, ça envoie du steak, mais pas que lui. On a vu un espèce de fakie transfer de ouf d’un pote de Webbie qu’il a filmé avec son téléphone portable. J’aimerais bien le revoir à l’occase. Bref, on s’est bien amusé. Pendant que je filmais Shogun sur la big, j’ai entendu un énorme bang. Webbie venait d’exploser sa chambre à air. 5 min plus tard, j’entends un 2ème bang, Shogun vient d’exploser sa chambre à air ! Et là j’ai filmé le truc… On notera également un joli transfert courbe à courbe de Bebert que je tentais de filmer, mais la batterie m’a lâché la saloperie. C’est dommage, parce qu’il s’est emplafonné une p… de trottinette juste derrière. Ces gamins font n’importe quoi et Mark en personne rappelle les bonnes manières aux branleurs qui ne font attention à rien.

Shogun No foot Seat Grab

Pendant que Shogun et Webbie discutent chiffons, enfin pneus pour être précis, on plie les gaules. Shogun récupère un pneu neuf gratos, sympa ce Mark… Puis direction Poole. On a rendez-vous à 18h avec Laurence, notre hôte Airbnb. On récupère la piaule, puis on va faire 2-3 courses au shop du coin de la rue pour l’apéro. On se motive avec une bière ou deux, puis c’est l’heure d’aller au Prevail Skatepark, pour la réunion de vieux. Cool le park  n’est qu’à 2 min de notre loc. Un plan parfait !
Super ambiance, on est accueilli à bras ouverts, les mecs hallucinent qu’on ait fait le déplacement depuis la France. Perso, je kiffe le bowl, j’oublie les heures de sommeil manquantes, je m’éclate comme un petit fou et retrouve des sensations que je pensais définitivement disparues. Bebert kiffe les lignes de jumps, Fanch toujours aérien et Shogun fait des cascades avec un transfert improbable en foot plan. Les anglais sont super sympas, on a vraiment passé un bon moment. 23h, fin de session, Bebert à faim. Plus rien

Avec Neil Waddington de Ride On BMX

d’ouvert dans ce bled, à part le Subway ouvert H24. On se prend un sandwich chacun et on retourne à la piaule où Fanch nous débouche une bouteille de rouge. Ca va nous aider à dormir, impec… Vers 1h du mat, on s’éteint, heureux et fatigué d’une p… de bonne journée !

Franck dépasse le coping !

Dimanche 7h15 réveil ! (Ah non 6h15, parce que Bebert a oublié qu’on était à l’heure anglaise !). Pas d’eau chaude dans la douche, tant pis, on la prendra sur le ferry où on a fait une mega sieste réparatrice pendant la traversée de Poole à Cherbourg. On visite les 2 parks de Cherbourg, mais on est un peu trop nase pour rouler et les conditions ne sont pas bonnes.
Puis on fait le chemin inverse. D’abord Le Mans avec une visite au park, puis Angers, Nantes et St Nazaire ou j’arrive à 20h40 après 1211 km au compteur. Avec 46 ans de moyenne d’âge à nous 4, je dis Big Up à mes 3 acolytes, z’avez envoyé du lourd les gars, surtout sur 3 parks en une seule journée. 3 belles personnes avec qui j’aurai beaucoup de plaisir à repartir.
Allez hop, assez parlé, place à notre petite vidéo souvenir. Pas facile de rider et filmer, mais on s’est démerdé à tour de rôle.

2018 LPU Jam – 40+

La LPU JAM 2018 s’annonçait dingue, bah c’était plus que dingue. Les absents ont eu tort. Une organisation parfaite, des riders complétement foufous, un temps idéal, une ambiance au top et une fois de plus, une caté 40+ parce qu’on le vaut bien.

Pic by Manon

Big Up d’abord aux copains des LPU et à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la préparation du trail et du park, à l’organisation, aux stands, au bar, à la restauration et j’en passe. Matt Duchêne avait même préparé une petite expo de bike OS pour l’occase.

On a gagné un nouveau copain en la personne de Sergio Layos. Ce mec, c’est juste la classe mondiale, aussi bien dans le riding que dans l’attitude. Il est rentré fatigué l’ami Sergio, mais heureux d’un accueil et d’un week-end auquel il ne s’attendait pas.

Chez les viocs, on notera que Fanch Vuillemin a pété sa fourche quelques minutes après son arrivée tardive (mais qu’il a eu le temps de taper un tchou tchou avec Sergio), que Antho Vallentin pareil,

Anthony Vallentin et Cédric Gayet Pic Jean-Philippe Lale

sauf que c’était la cheville le pauvre. Soigne bien ton entorse mon ami et merci d’être venu de si loin… Shogun est passé nous voir, blessé également, dégouté de ne pas pouvoir participer à la fête sur le vélo. Jean-Bat, Manu Lebouder et Bebert Chirade, genre les mecs qui habitent à 40 min, j’en parle pas, à la bourre aussi. C’est l’apéro qui s’est prolongé ou bien ? Notre Bebert Marchand des LPU à fait son fainéant, un vrai scandale mon Bebert. T’aurais pu passer ¼ d’heure avec nous… Laurent Juillet était handicapé suite à des complications post-opératoires, il est venu avec son bain de soleil et son infirmière personnelle, Mathilde.

Bref, on s’est retrouvé à une petite dizaine à rider. David Lombard et Stef Mouvand ont fait le déplacement depuis Paris, ainsi que Zeoj

Zeoj Delgado – Pic Jean-Philippe Lale

Delgado en famille, le Bones de Gisors, Gaëtan Autret de Bordeaux avec son fils, un futur très bon.  Philippe Germon a ramené le scottish Dini Kennedy en road trip. Cédric Gayet, pote d’Antho était aussi avec nous. Je vais en oublier, mais on avait aussi Lionel Coulon de Mayenne, un pote du trail digger Sylvain Cassot, arrivé lui aussi en retard parce que monsieur déjeunait avec madame. Oh les gars, la LPU Jam 40+, c’était la première, fallait être là hein ! 😊

 Une petite ligne de présentation pour chacun et c’est parti pour une petite jam entre amis.  Big Up au Mad Dog José Delgado, toujours là à bientôt 54 ans le poto. On a tous pris plus ou moins la même ligne. Philippe et Gaetan ont joué la prudence en attaquant le pump track, mais le principal était de participer, de s’amuser, de rider entre viocs. Personnellement, ça allait mieux qu’aux VU de Pessac, je jouais à la maison et j’ai beaucoup moins forcé sur l’apéro, forcément ça aide…

Bones – Pic by Jean-Philippe Lale

Le Bones s’est jeté en whip et a rentré un 3.6 parfait pour une première place méritée. Ah bah non, il n’a pas fini premier finalement… Du coup, je pense que les juges eux avaient forcé sur l’apéro par contre 😊

David Lombard a forcément de beaux restes, vu le niveau qu’il avait BITD et il remporte la caté 40+, suivi de ma gueule, du coup on peut facilement me soupçonner d’avoir acheté les juges… Bones complète le podium. Tout cela reste anecdotique, on était juste content de rider ensemble entre vieux débris. Pour l’anecdote justement, les parisiens étaient partis à l’hôtel et diner pendant le remise des prix. Du coup, on a envoyé Dini à la place de Bones pour la 3ème place à l’appel au micro, puis Bones a pris la place de David pour la première, on a bien rigolé… Bones a quand même rendu son trophée du winner 40+ a David à son arrivée, à savoir une ligne de bière stickée OSBMXF…

Le vrai winner, Bones avec Zeoj Delgado et Sergio Layos – Selfie de Dini Kennedy

Lionel Coulon – Pic Jean-Philippe Lale

Bones et Olivier Morineau- Pic Jean-Philippe Lale

La soirée s’est déroulée au bar de la Jam. Jean-Philippe Villanova est passé nous voir. 30 ans que Zeoj et lui ne s’était pas vus.

Franck Belliot, Jean-Philippe Villanova, Sergio Layos et Zeoj Delgado – Pic Fabiola Charrier

Olivier Morineau est venu en famille, il aurait pu prendre son vélo celui-là aussi, surtout que j’ai appris ultérieurement qu’il avait roulé au park de St Nazaire la veille, le petit coquin. On a aussi fait du Crazy Kart électrique, encore une animation LPU. C’était bien sympa, puis le dimanche matin, on s’est tous filé rancard au bowl de Saint Nazaire. Notre ami Sergio Layos a tout déboité avec Pierre Tortereau, un « jeune » aussi cool que talentueux. Tonton Zeoj à balancé un axle grind bien couillu, dommage qu’on ne l’ait pas en vidéo. Bones a fait du Bones, des bons airs et de la cascade en passant le spine la première fois. Mais bon, il l’a passé. Respect vieux. Tout le monde s’est amusé et ça s’est fini par un barbec improvisé à la maison. J’aurais aimé inviter plus de monde, mais c’était chaud niveau place vu la décision de dernière minute.

L’aprem on s’est refait une petite session au trail LPU pendant que Zeoj et Bones reprenaient la route. Puis j’ai ramené notre nouvel ami espagnol à l’aéroport où on s’est séparé après une dernière bière bien méritée. Ca a conclu un week-end d’enfer.

Big Up à tous ceux qui sont venus participer à la fête, les jeunes et les vieux, de

David Lombard (After Jam) – Pic Franck Belliot

Bretagne, de Paris et d’ailleurs.

 La galerie photo du bon Jean-Philippe Lale, monté d’Agen pour l’occasion. Comme d’habitude, il nous a régalé avec ses photos dont vous pouvez voir la galerie complète ici.

http://www.jplale.fr/photo/index.php?/category/203

Je n’ai qu’une chose à vous dire pour finir… Bordel que c’était bon et Rendez-vous en 2019 pour les 15 ans des LPU !

no images were found

 

Un compte de fait olympique

 Mondialisation: tendance des entreprises multinationales à concevoir des stratégies à l’échelle planétaire, conduisant à la mise en place d’un marché mondial unifié. (J’ajouterais : « sans se soucier de l’Homme et de son biotope »)

Il était une fois, deux frères nommés JR et JB qui vivaient heureux dans un petit coin de paradis. Leur maison, qu’ils avaient construite en récupérant du bois de ci de là, s’ exposait au sommet d’un magnifique terrain arboré : une vraie corniche posée sur un piédestal. Même si, d’en bas, l’habitation avait l’air d’une bicoque brinquebalante, elle pouvait résister à des coups de vents aussi puissants que le souffle du Grand Méchant Loup. Elle possédait, de plus, tout le confort dont JR et JB avaient besoin : couches pour dormir, eau pour boire et se laver, poêle pour se réchauffer et cuisiner… Pour se sustenter, la fratrie cultivait, dans un potager rempli d’espèces maintenant oubliées, de succulents fruits et légumes aussi énormes que s’ils avaient été piqués aux hormones.

Continuer la lecture de Un compte de fait olympique

2018 OLDSCHOOL DAY PARIS

Alain Massabova vous concocte une bien belle journée sur Paris le Dimanche 3 juin à partir de 14h.

Rendez-vous au mythique  Trocadéro à 14h pour une jam avec vélos oldschools et tenues 80ies ! (Mais tous les vieux bienvenus, quelque soit le vélo)
Puis un ride à travers Paris jusqu’au park de Bercy pour des tricks flashs & funs !
Tout cela se finira par un apéro au Rendez-vous des Riders à Bastille avec une expo photo / vélos oldschool, DJ’s et projection des meilleurs vidéos des années folles du BMX !

Une guest star des US est attendue, la surprise sera annoncée dans quelques jours… Stay Tuned sur la page Facebook dédiée.

Une lettre ouverte de Mat Hoffman: Pourquoi nous devons garder l’UCI hors du BMX

Photo courtesy of the ALBION Magazine

Salut à tous.
Traduction un peu à l’arrache, mais bon, le message est là…
Je ne blâme pas certains jeunes de rêver de l’Or Olympique, ça peut se comprendre, même si je trouve ça complètement dérisoire par rapport à l’esprit du BMX Freestyle. Mais par contre, que l’UCI et le CIO n’intègrent pas les gens qui ont construit, développé et qui sont garants de l’esprit du BMX Freestyle, c’est juste dingue…
Pour rappel, le président de la commission BMX de l’UCI (Race & Free), Mr Artur Lopes, est un ancien escrimeur de 72 ans. Où est la légitimité et la crédibilité de ce monsieur concernant le BMX ?
Post original de Mat Hoffman ici

Je l’ai informé de la traduction de son texte. Voici sa réponse:
« Hey Franck,
Thanks for your support and taking the time to do this for us. It’s great to see the support of so many riders who hold common views and concerns.
We’ll keep you updated.
Respect.
-Mat »

Bon bah ça c’est fait… et vive le FREEstyle. ;). Bonne lecture ci-dessous.
 


J’ai besoin de partager mon expérience avec l’UCI et le CIO au cours des 15 dernières années et d’expliquer pourquoi ils m’ont exclu, ainsi que d’autres leaders de notre communauté, en essayant de défendre notre engagement envers notre sport et pour protéger son caractère unique que nous avons construit et chéri.

En tant que président de l’IBMXFF, on m’a demandé de me battre pour maintenir la progression et l’indépendance de notre sport portés par ceux qui le vivent et l’adorent et qui évoluent en permanence. J’ai persisté à ne pas brader notre sport en discutant de l’implication olympique avec l’UCI. Ces discussions sont nées de l’intérêt du CIO pour les sports d’action et de leur désir de les ajouter aux Jeux Olympiques sous les fédérations reconnues par le CIO comme l’UCI et la FIRS, au lieu de reconnaître les sports d’action de manière indépendante. Pour la protéger, nous avons créé une fédération de BMX freestyle sans but lucratif avec des membres représentant 17 pays: la Fédération Internationale de BMX Freestyle (IBMXFF), officiellement créée en 2005. L’IBMXFF a été créée pour maintenir l’influence et le contrôle de notre communauté sur notre sport. A tous les niveaux. C’est une organisation formée par des individus qui ont façonné le BMX Freestyle dans le monde entier pendant des décennies, au fur et à mesure qu’il grandissait et évoluait.

Continuer la lecture de Une lettre ouverte de Mat Hoffman: Pourquoi nous devons garder l’UCI hors du BMX

2018 OVER 40+ SESSION – NANTES SKATEPARK

Pour bien commencer 2018, une petite bande de viocs s’est réunie au Skatepark de Nantes pour une session à la cool. Pas tout filmé, parce que j’ai roulé aussi, mais assurément à refaire ! Les Stefs « Shogun » Meneau et Curaudeau ont déchiré en big… avec un beau 540 de Stef C. pour finir. Big Up à eux. Tout le monde s’est amusé, quelque soit le niveau, la preuve en images ! Pas inspiré niveau musique, j’ai repris la GTV 🙂
A little over 40ies session at Le Hangar Skatepark in Nantes for a good 2018 start ! Our old vert riders, Stef Meneau and Stef Curaudeau killed it. (45 & 47 yo). We all had fun anyway, whatever the level we have and that’s all counts.

2017 WALL TO WALL – The Birth of the Freestyle Movement

Alors là, collector ! Je n’en suis qu’à la page 100 sur 240 et je peux vous dire que ce bouquin de Dom Phipps est une tuerie, un must have, un immanquable et j’en passe… C’est passionnant. Une préface de Bob Osborn, qui nous expliquera plus tard comment sont nés BMX Action et Freestylin, avec le concours de Bob Haro qui est venu habiter chez les Osborn, puis de Club Homeboy avec le concours d’un certain Spike Jonze qui nous explique d’où provient ce surnom. La naissance du mythique Skatepark d’Upland et plein d’autres choses issues des témoignages de ces légendes qui ont contribué à la naissance du BMX Freestyle aux USA. Parmi eux, et non des moindres, Bob Haro, Bob Osborn, Bob Morales, Don Hoffman, Stu Thomsen, Mike Dominguez, RL Osborn, Eddie Fiola, Dean Bradley, Ron Wilkerson, Craig Campbell, Todd Anderson, Scott Freeman, Kevin Martin, Maurice Meyer, Gary Turner, Brian Blyther, Eddie Roman, Fred Becker, Dizz Hicks, Mike Buff, Josh White, Dave Voelker, Spike Jonze, Mark Lewman, Andy Jenkins  et bien d’autres…
Alors pour 60€ port compris, offrez-vous ce passionnant bouquin (en anglais, mais ça vous fera un entrainement pour vos prochaines vacances… 🙂 ) et illustré de pas mal de photos inédites !
C’est par là ou cliquez sur l’image ci-dessous.

Pour ceux qui avaient commandé le collectible package, voilà ce qu’ils ont reçu…

2017 Jean-Claude Loubrier vs. Manon Valentino

[Mise à jour 15/02/17 – en bas de page]

JC-BigAirJean-Claude Loubrier, tu te souviens? Mais si, il faisait partie de la petite famille des rampriders français qui déchiraient à la fin des années 80… Un des camarade de jeu du regretté Philippe Pereira, le Team V2000, Longjumeau, tout ça tout ça… Champion de France 1987, vice-Champion d’Europe 1989… Il s’est éloigné du monde du bmx en 1992, avant de se reconnecter 20 ans après à l’occasion de la venue de Bob Haro à l’expo Béton Hurlant à Paris!

JC-BeforeAfter
A gauche, Jean-Claude lors d’un contest au début des années 90 avec Philippe Pereira. Et à droite, lors de l’expo Béton Hurlant en 2012 avec Guillaume Debuzelet.

Entre temps, Jean-Claude est devenu artiste-peintre, et en 2014 il a commencé à peindre des bicyclettes, du fixie, du free, du cyclisme sur piste… Puis courant 2015 il a exposé ses œuvres « cyclistes » au showroom de Alltricks, un magasin de cycles en région parisienne, sponsor à l’époque de Manon Valentino, seule finaliste française aux JO 2016 à Rio.

JC-Tableaux
Quelques tableaux de la série « cycle »

En Novembre 2015, Jean-Claude a eu l’honneur d’exposer une toile au Grand Palais à Paris dans le cadre du prestigieux Salon des Artistes Français, un salon historique où ont exposé en leur temps les Paul Cézanne, Claude Monet, Eugène Delacroix et autre Auguste Renoir… Un honneur de pouvoir présenter son travail dans ce lieu ! Sauf que pour le coup ce n’était pas de la bicyclette… Forcément, Jean-Claude s’est dit que ce serait chouette un jour de réussir à exposer un tableau avec du bmx dans ce salon…

Manon-Profil-2En Décembre 2015, par l’intermédiaire de Alltricks, Jean-Claude contacte Manon Valentino dans le but de peindre une toile sur la thématique « bmx racing », à partir d’une photo, et ainsi compléter sa collection autour de la bicyclette. Feu vert de Manon, le tableau est terminé en Février 2016, et en Mars il envisage de l’exposer au Salon des Artistes 2017. Manon n’est pas encore sélectionnée pour les JO, elle n’a pas vu le tableau mais elle accepte…

SalonDesArtistesFrancais2017En Novembre, la Commission du Grand Palais sélectionne le tableau! C’est la fête! Celui-ci sera donc dévoilé au public le 14 Février 2017 à l’occasion du vernissage de la 227ème édition du Salon des Artistes Français, en présence de Jean-Claude et de Manon… qui n’a jamais vu le tableau ni croisé l’artiste! 🙂

GrandPalais2017L’idée du talentueux Jean-Claude Loubrier était de faire en sorte que Manon Valentino devienne en quelque sorte l’ambassadrice de notre sport favori à travers l’art!! Une bien belle rencontre entre le oldschool et le newschool à suivre le 14 Février 2017 à 20h au Grand Palais… et sur cette page!
Merci de prendre contact avec Jean-Claude pour participer au vernissage (dans la limite des places disponibles). L’évènement sera ouvert au public du 15 au 19 Février 2017.
A noter que les 12 tableaux de la série « cycle » seront de nouveau exposés à l’occasion du départ du Paris/Nice dans la ville de départ, Bois d’Arcy dans les Yvelines.

Mise à jour 15/02/17: Et voilà, la rencontre a eu lieu, oldschool vs. newschool, art vs. sport, Jean-Claude Loubrier vs. Manon Valentino! Ils ne se connaissaient que par emails et médias interposés.
Accueillie par Jean-Claude et quelques fidèles anciens du bmx, Manon semblait intimidée en entrant dans ce prestigieux Grand Palais, ne sachant pas du tout à quoi s’attendre. Et de son côté, Jean-Claude ignorait également tout de la réaction à venir de Manon en découvrant le tableau. Une petite pression réciproque s’installait au fur et à mesure que nous avancions dans les dédales du Salon, au milieu de centaines de tableaux, jusqu’au moment où les yeux ébahis de Manon se sont posés sur l’œuvre de Jean-Claude! Un très joli moment!
La suite en images et vidéo, là juste en-dessous…

01-JC-Manon
L’œuvre de Jean-Claude au Grand Palais

03-JC-Manon
L’instant où Manon découvre le tableau, sous le regard de Jean-Claude…

04-JC-Manon
Emotion…

05-JC-Manon
Joie et bonheur

06-JC-Manon
Festival de shootings

07-JC-Manon
Manon et ses copines

08-JC-Manon
Spéciales dédicaces

09-JC-Manon
Armin Batouméni, Manon Valentino, Jean-Claude Loubrier, Seb Ronjon, Thomas Caillard

10-JC-Manon
Le bmx au Grand Palais

11-JC-Manon
Les anciens, Jean-Claude Loubrier, Seb Ronjon, Armin Batouméni, Philippe Germon, Thomas Caillard… et Manon Valentino

2016 NEUVILLE « YVES SARAZIN » OS Trophy II

Préface : tu prépares ton matos et tu astiques les chromes flambants de ton vieux BMX, puis tu pars retrouver tous tes potes quelque part dans un patelin ou il y aura une bonne odeur de barbecue, de la zique bien rock and roll et du bruit dans le micro.

regnier-chritou_001_007C’est à Neuville au bord de la Saône que la OS Trophy 2 s’est déroulée samedi et dimanche derniers. Une organisation qu’Yves Sarazin avait voulue conviviale et sportive à la fois. Disparu brutalement à l’âge de 48 ans, sa famille, ses amis et le monde du BMX en général lui ont rendu un hommage touchant et sincère tout au long de ce fabuleux weekend. Une centaine d’OS Boys and Girls avaient répondu présent avec comme d’hab le stand du gentil punk ingérable Mano alias Quiet Resistant co-créateur du teeshirt officiel, des bikes reforgés dans leur jus naturel et des tenues de ouf du style Power Rangers selon Christine Mannini. De plus en plus à la mode ces derniers temps, la venue de belles caisses vintages pour transporter le précieux butin que certains ont accumulé sur des décennies.

SAMEDI:

Côté timing après une journée de courses new school intenses les organisateurs avaient prévu une paella aux pâtes (fideua) qui fit l’unanimité, une tuerie quoi ! regnier-chritou_001_260Ambiance bon enfant, tournée de bières et anecdotes sur l’époque du bicross, le costard de soirée se portait avec le sourire. De la péniche restau flottante lentement sur la Saône, on entendait certainement les rires des vieux enfants que nous sommes restés. Dans la pénombre, la fresque géante offerte par Christophe Boul représentant Yves et sa famille se reposait paisiblement, auréolée de centaines de signatures…

regnier-chritou_001_004

regnier-chritou_001_128
Sam Ortuzar

DIMANCHE :
CocoooricoO !!! Le réveil au petit matin fut brutal pour certains, leurs tronches étant toujours en décalage horaire de la veille au soir ! Mais pas le temps de flâner au bord de l’eau, là encore le club avait prévu une journée intense. Du old school 20″, du old et new school cruiser mélangé, du mini Bmx, un King of Start, un concours de bunny up, une race spécial filles, une élection du plus beau look, du side, un concours de manual, une démo de flat sur une petite aire bétonnée avec l’inévitable Sam Ortuzar venu en voisin accompagné de Raphael D’Aversa et Christophe Louvrier, etc…

Celui qui choisissait de tout faire a mis une semaine à s’en remettre ! Chez les filles, miss Val Huber qu’on ne présente plus (moultes fois championne de France, championne d’Europe et finaliste des Worlds dans les Valérie Huber années 80) est allée chercher la jeune Justine Sarazin sur la première ligne à plusieurs reprises…Elle roule encore fort l’Alsacienne ! Christine Mannini la présidente de Cavaillon fermait la marche, mais elle a surtout envoyé du sourire éclatant à tire-larigot avec un effet miroir sur les pilotes tombés sous le charme de la sirène des pistes (je vais avoir des ennuis tant pis !)… Toute la journée, nos deux speakers officiels, le Zon et le Pigeon se sont affairés à rendre le spectacle old school le plus détaillé et le plus « show must go on » possible.

regnier-chritou_001_297
Side père-fille

regnier-chritou_001_452
Gilbert Pigeon et Christophe Gentizon

regnier-chritou_001_140
Les filles !

2 légendes du bicross français à se tirer la bourre – Un duel de Christophe – Vico chasse Boul.

Le héros du jour, celui qu’on attend tous autour d’une OS party, c’est l’ami Christophe Boul. Comment le décrire, l’Abbé Pierre dans le corps d’un amant Italien idéal ? (Lol) Bref le dessinateur-racer a impressionné la galerie en gagnant la quasi-totalité de ses manches. Il a même réussi à exploser une couronne 44 dents et à tordre l’arrière de son cruiser OS tant son accélération ne te laisse que son ombre pour discuter… La preuve, il gagne le King of Start, scotchant les jeunes loups en pédales auto sur la grille. Quel phénomène celui-là !

La finale old school 20 “ dans laquelle je figurais fut rebondissante, vous pouvez mater d’ailleurs les vidéos des finales filmées par Manu Fouché et compilées par Cyrille Alabouvette.

Certains d’entre nous se sont tâtés pour envoyer la grosse double en 2ème ligne mais honnêtement pas glop du tout avec un tas de ferraille qui craque de tous les cotés ! Le vainqueur (qui profite de mon grand âge) c’est Hervé Roche. Jadis, il a couru avec Thomas Allier et tous les cracks de l’époque, un vrai de vrai quoi. Derrière nous, Philippe “Golgoth” Loeullier et ce diable d’Alain Broyer se sont tiré la bourre jusqu’au bout. C’est Phil qui a eu le dernier mot. Mais le pauvre Alain a accumulé 1000 heures d’organisation sans trop fermer l’œil, il était cuit !

En cruiser OS/NS victoire de l’impressionnant Nicolas Mogenot qui a tout envoyé (…) suivi de Vincent Sarazin et du play boy du jour Eric Cordier. Belle finale, même Christophe Boul n’a pas pu résister à la horde sauvage. Thibault Dupont remporte le contest de bunny up avec un saut à 95cm au-dessus de la barre ! Je vous laisse consulter les autres épreuves sur la feuille “résultats officiels” et les feuilles de race scannées par Christophe Gentizon.

resultats

Voilà, il se fait tard, il est temps de se quitter. Des bises, des accolades, on remballe le matos, il y’a de l’agitation un peu partout. Vincent Sarazin a tout raflé sur le weekend, même le concours du plus beau look dans sa tenue complète March Racing. Un énooorme merci à Alain Broyer, François Pitois et le club de Neuville en général qui ont assuré mais grave de chez grave ! Pardon si je ne peux pas citer de tout le monde.

François Pitois et Alain Broyer
François Pitois et Alain Broyer

Une chose est certaine, Yves aurait été fier de cette Oldschool et du courage de sa famille. Perso, je prends déjà une réservation pour la prochaine.

Chris Vico

PS: En cadeau,  la vidéo souvenir réalisée par Cyrille Alabouvette et un lien pour télécharger les photos de Lydie Badin (Team-Doctorcycle N’co) et de Chritou Régnier (Récupérées sur Facebook donc moins bonne qualité).

neuville2016_bandeau