Stickers OTB – CONCOURS #1

Tu baves sur les dessins de OTB depuis tes 12 ans ? Des années que tu rêves de posséder un de ses stickers fluos des années 80 ? Et t’as encore de la place sur ton cartable entre ton sticker Vision et ton autographe de Xavier Redois ? Alors t’es au bon endroit !

Yann Renauld nous a gentiment confié les derniers rares exemplaires ultra-collectors de sa collection personnelle et on vous propose de les gagner… Baaah ouais ! Et comme il n’y en aura malheureusement pas pour tout le monde, on va faire un petit concours. Comme ça pas de jaloux ! Une question fastoche, un tirage au sort, les gagnants nous envoient une enveloppe timbrée (parce qu’on n’a pas une tune chez OSBMXF) et on vous file un sticker en retour !
visuelconcours1Alors, pour gagner un des 25 stickers « Radster At Work! » il suffit de répondre à la question suivante :

>>> Qui était le maître à dessiner de OTB
à l’époque de Bicross Mag ? <<<

Envoie-nous ta réponse par mail, avec tes nom et prénom, avant le 30 Septembre minuit à satoorne@oldschoolbmxfrance.com. Tirage au sort en live sur Facebook depuis Neuville-sur-Saône à l’occasion du « Oldschool BMX Saône Trophy by Yves » dimanche 16 Octobre 2016.

Si jamais tu connais pas la réponse, un numéro de Bicross Mag, récemment mis en ligne sur le site, est un « Spécial OTB » avec une longue interview de l’artiste! Tu peux pas le rater… Enfin moi, j’dis ça j’dis rien, hein!?

On a aussi une dizaine de stickers « Logo OTB Noboz’s Wear » à faire gagner, on verra ça dans un deuxième temps…

1985 Rippin’ – BMX Action Trick Team

rippin-bmxactiontrickteam03-1985Dans le BMX Action de Septembre 1985, peut-être que certains d’entre vous avaient eu la bonne idée de commander RIPPIN’, la VHS exclusive consacrée au BMX Action Trick Team, le must du freestyle du début des années 80!? Peu de chance à mon avis vu les balbutiements des magnétoscopes à l’époque et les galères de transcodages via les US…
Heureusement Scott Sliwinski nous a déterré et uploadé une copie parfaite, l’occasion d’apprécier le talent de Messieurs RL Osborn et Ron Wilton, les coulisses du Team, les sessions chez Wizard Publications, les démos, les shootings photos avec Windy Osborn, et le chilling à la plage avec Aparijo et Fiola…

FILM: CHRISTOPHE LEVEQUE, THE FLYING FRENCHMAN

Juillet 1987, Finale du Championnat de France Junior à Pau, un jeune rider atomise la catégorie 13 ans, un certain Christophe Lévêque, le numéro 854! Un kid de région parisienne qui passait systématiquement la première simple en tête, jusqu’à la ligne d’arrivée… Je m’en souviens comme si c’était hier…

Trente ans plus tard Christophe est une légende mondiale du bmx, avec 11 titres de Champion de France et d’Europe, 5 titres Pro NBL et ABA, 9 titres de Champion du Monde et il fait partie du mythique BMX Hall Of Fame depuis 2015! Il était donc plus que légitime qu’à un moment ou à un autre son histoire fasse l’objet d’un DOCUMENTAIRE, un vrai, un riche et passionnant documentaire vidéo… Mathias Garcia a donc eu le courage et la force de s’y coller, avec passion! Face à l’ampleur du défi, il avait lancé une campagne de financement participatif il y a quelques mois, mais la sauce n’avait malheureusement pas pris… Mais c’était sans compter sur sa grosse motivation! Et le résultat est là, 1h20 d’images inédites, de témoignages passionnants et d’anecdotes croustillantes…

bpl9111Mathias connait très bien Christophe, et lui consacrer un docu lui semblait une évidence! Christophe a enchainé les victoires à une époque où le bmx était finalement peu médiatisé, à la fin des années 90. Le web balbutiait, de rares magazines de bmx survivaient… On sait tous qu’il a eu le courage d’aller s’installer aux Etats-Unis, histoire de montrer aux ricains qui était le plus fort. On a tous à l’esprit son incroyable technique qui a bousculé le monde de la race, mais dans le détail, on ne sait finalement pas grand chose de sa magnifique carrière… Christophe est quelqu’un de relativement discret… Et comme le dit Anne-Caroline Chausson dans le docu, « beaucoup de gens ne sont pas au courant de qui est Christophe Lévêque! » (*)
Savez-vous par exemple que Connor Fields, Champion Olympique 2016, roule pour Chase Bicycles, une des marques créées par Christophe? Et que les deux médailles de bronze à Rio, homme et femme, font également partie de son Team? Sans oublier le Champion du Monde et des USA 2016, un certain Joris Daudet…

christ11Bref… Le docu est divisé en quatre grandes parties, les étapes charnières de sa carrière dans le bmx. Christophe est le narrateur de sa propre histoire, face caméra, entrecoupé de témoignages de grands noms du bmx qui ont croisé sa route : Denis Casamatta, Anne-Caroline Chausson, Gerrit Does, Mike King, Cédric Gracia, John Purse, Max Commencal, Craig Reynolds, Fred King… Le tout est abondamment illustré de vidéos et photos d’archives inédites pour la plupart, les anecdotes s’enchainent, c’est une véritable immersion dans la carrière du plus grand champion de bmx français! Passionnant!

Alors installez-vous confortablement, basculez en mode « HD » et « plein écran » (les p’tits boutons en bas à droite) et place aux images…

Petite rencontre avec Mathias Garcia, réalisateur du documentaire
garcia levequeSalut les viocs! En fait, je dois être un peu comme vous! Je suis né en ’72, au siècle d’avant, du coté de Paris. J’ai donc grandi dans le quartier de La Bastille et mon meilleur ami, Jeremy, m’a emmené le 24 Novembre 1985 du coté du POPB! Ce jour-là se déroulait le second Bicross International de Bercy!!! Forcément, le déclic! Je possédais déjà un Peugeot CPX 210 qui rendit l’âme dans les marches du Trocadéro! J’ai ensuite eu un Raleigh After Burner stické Skyway TA! Je roulais sur les quais de Seine, du coté de Notre-Dame. Ensuite j’ai eu un GT Pro Performer, un Haro Master pour me tourner ensuite vers la race. J’étais au club de Verrière-le-Buisson à la grande époque des Minozzi, Grevet et autres… Deux années de junior, avec un bon niveau en bois comme dirait Batman (souvenez vous…). Après j’ai été au club de Fresnes puis un retour quelques années plus tard à Colombes. J’ai jamais été d’un niveau digne de ce nom, mais vraiment du bon temps passé entre amis. Je suis passé ensuite sur le trail et park, et puis avec Jwell en 1999 j’ai fait quelques numéros de BMX-UP en tant que Rédacteur en Chef, avec Mikael Legrain. De très bons souvenirs et une époque que j’ai vraiment adoré! Pendant l’époque très basse du BMX, je me suis aussi occupé de la boutique Jelly Pot à Paris qui était le dernier lieu ou l’on pouvait trouver des pièces pour son 20 pouces…Ma sœur était à cette époque mariée avec Fred Legall. Je suis donc toujours resté au courant de ce qui se passait dans le milieu de la race. Je roule encore en park avec mon Fit de temps en temps mais mon dos apprécie de moins en moins… malheureusement!

tra01J’ai vu Christophe « grandir » dans le milieu! Il avait à l’époque une image de quelqu’un d’assez sauvage… J’ai eu la chance, pendant un voyage en Californie, de le rencontrer sur une course à Santa Clara. Il m’avait alors invité à passer chez lui, à Costa Mesa quelques jours plus tard. Je lui dois les meilleurs souvenirs de BMX de ma vie. En effet, nous étions allé chez S&M, à Sheep Hills, nous avions ridé avec les frères Foster, etc… LE RÊVE!! Depuis, nous sommes toujours restés en contact. Christophe est quelqu’un que j’apprécie réellement, c’est quelqu’un de très humain, même trop parfois… Lors de son passage sur l’Ile de la Réunion, où j’habite depuis 5 ans, je lui ai proposé d’enregistrer cette interview et il a accepté. J’ai été très surpris qu’il veuille car, le connaissant, je ne m’attendais pas à ce qu’il se livre. Le plus incroyable c’est que cette interview a été réalisée il y a deux ans et que l’on peut voir que Christophe a été très visionnaire. Merci à lui pour cette belle carrière et pour être ce qu’il est!!

En 2014, Mathias avait déjà réalisé un sujet sur Christophe et ses différentes marques, sorte de petite mise en bouche avant le documentaire complet :

(*) Petite anecdote amusante de la part de Christophe Vico, Champion français des années 80 et organisateur de la célèbre Oldschool de Cavaillon 2013, pour rebondir sur la petite phrase d’Anne-Caroline Chausson citée plus haut:
« En 1996 ou 97 je me retrouve embarqué sur une course de bmx à Cavaillon, une seule me suffira ! (NDLR: Christophe était déconnecté du monde du bmx depuis pas mal d’années…) Je n’avais pas pris mon 20 pouces depuis 10 ans, ce fut une véritable torture tant pour le physique que pour l’ambiance pourrie autour de la piste. Pourtant une chose m’a marqué ce jour là, j’apprends qu’un certain Christophe Lévêque a cassé la baraque aux USA, il a fait ce que tout bon pilote français rêvait de faire, rouler au pays mythique du bmx et en plus gagner des trophées. Légende ou pas, on me dit que le mec accélère sur le plat en bmx en atteignant 60km/h. J’étais scotché! Enfin la France obtenait sa place d’honneur dans le rang mondial de ce sport même si des Minozzi ou autre Chevreton avaient également porté tout haut les couleurs tricolores. Le plus surprenant c’est que je ne le connais pas, je n’ai échangé en tout que quelques mots avec lui lorsque Seb Ronjon est venu me dire à la Oldschool de Cavaillon 2013 que Christophe était présent parmi nous. Imaginez : je suis perché dans le gros pickup aux cotés de Xavier Redois, Claude Vuillemot et la bande des freestylers fous, on va démarrer le défilé. Devant nous René Nicolas et Gerrit Does sur leurs bécanes, derrière nous les ricains dans la caisse mexicaine. Je prends le micro hf et annonce en vitesse « Christophe Lévêque viens vite nous rejoindre! »… Quelques seconde passent et là, je l’aperçois en chair et en os pour la première fois de ma vie, il arrive au pas de charge, l’air très surpris… Je me revois lui dire « salut Chris monte viiiite dans la Mustang! »… Il l’a fait et la suite vous la connaissez. Je ne l’ai plus vu de la soirée, mais j’ai eu l’impression du devoir accompli, j’étais heureux de cet imprévu absolument fabuleux.

Arrivée de Christophe Lévêque dans la Mustang / Cavaillon 2013 / Photo Fabrice Passarelli

Ce mec est l’exemple même de la réussite en bmx, il a fait rêver des milliers de mômes et continue encore aujourd’hui avec sa marque Chase qui est championne Olympique. Et puis il est d’une telle discrétion que c’est tout à son honneur… J’aimerai bien un jour me retrouver autour d’une table et d’une bonne bière avec lui pour tchatcher de tout cela. Et ouais, même à 48 piges on reste des mômes rêveurs. »

BMX Memories from past and present