Tous les articles par Franck

2020 Eddie Fiola Interview (EN) by the Head Angle

Hello tous,

Ce matin, j’ai passé un sacré bon moment. 1h43 exactement, mais je n’ai rien vu passer. Interview d’Eddie Fiola par les australiens Tom Boorman et Matt Holmes, lors du dernier trip d’Eddie Fiola là-bas. Trop d’anecdotes et de choses intéressantes à traduire, mais j’ai fait l’effort de vous en traduire quelques unes, en vrac là en-dessous…

BMX Action : Dans les premières minutes, on apprend comment Eddie s’est fait remarquer par Bob Osborn le jour où il est venu avec Tim Judge dans son skatepark local pour faire des photos pour BMX Action.

Proto : Eddie a essayé de mettre de l’eau à la place de l’air dans ses pneus 1 3/8… Il avait un proto de Pro Performer construit par Gary Turner pour accommoder ces fameuses roues. Ce proto est accroché au mur chez lui dans ses escaliers.

Rotor : Brian Scura a du vendre sa voiture et sa maison pour vivre dans un garage pour se payer le brevet et protéger son invention, le rotor Gyro. Au final, il touchait 1 dollar sur chaque Gyro vendu.

Cinéma : Le film RAD est légèrement inspiré de la vie d’Eddie Fiola, Hal Needham, le réalisateur est venu interviewer sa mère avant le film. Bill Allen a dû se teindre les cheveux pour matcher avec ceux d’Eddie. Bart Conner (6 fois champion US de gymnastique) s’est niqué le genou 2 semaines avant le tournage et c’est pour ça qu’on le voit souvent en plan 3/4.
 
Jeux : Eddie parle des JO, où maintenant, c’est comme au patinage artistique, on note les tricks pour leur difficulté. Un triple whip va plus rapporter de points qu’un qu’on bon 3.6 invert hyper stylé.

Dollars : Quand Eddie était encore à l’école (High School), il se faisait plus de thunes que ses profs.

Flasques : On apprend qu’il voulait absolument gagner un contest a Pipeline Skatepark, mais il savait qu’il ne pourrait pas le faire avec des roues Skyway (faible pression max dans les pneus, trop élastique), alors qu’il était sponso par la marque. Il a donc décidé de masquer des jantes alu derrière des masques de roues lenticulaires avec des stickers dessus. Il a gagné le contest, mais Skyway n’a pas aimé. Et il a perdu ce sponsor ensuite.
 
Jalousie : Eddie avait plus de photos dans BMX Action que d’autres riders car il était à un moment le petit ami de Windy Osborn, photographe du magazine. Des riders disaient qu’il gagnait parce que GT sponsorisait certaines compétitions (NDLR : il n’a pas mentionné de nom, mais j’en connais un, un certain Donovan Ritter… Il en parle encore… lol)
 
Haro Story :  Bob Haro avait appris qu’Eddie allait faire un shooting photo pour un magazine. Bob appelle Eddie et lui demande si ça lui dirait de rouler pour Haro. Eddie dit oui bien sûr. Bob lui confie le premier proto Haro et la séance photo se fait. Le lendemain, Bob lui redemande le vélo, parce qu’il n’en a qu’un, qu’il doit faire sa promo avec, etc… Quelques jours plus tard, il y a un contest, Eddie reprend son vieux Torker et garde la tenue et casque Haro que Bob lui avait filé pour l’occasion et qu’il avait gardé. Le Torker et le Haro était très similaires de toute façon, Eddie était certain qu’il allait récupérer le Haro… Sauf qu’il ne l’a jamais revu. Eddie a été sponsorisé par Haro pour… une journée ! Et Bob a eu de belles photos ! (NDLR : anecdote déjà entendue à Cavaillon 2013 en présence de Bob également)
 
New Bike : Quand Eddie a sorti son Proformer en 2013, avec look Performer et géométrie moderne, il a reçu une gentille lettre de GT Bicycles… Il a du arrêter la production de ce vélo. IL a trouvé un autre partenaire (Supercross) et son vélo s’appelle maintenant le Former Pro. (NDLR : si vous avez un Proformer, c’est déjà collector)
 
Aggroman : Eddie Roman est son voisin. Il lui a piqué un trick, le moonwalk. Mais il le fait mieux… (Rires)

Nostalgie : A l’époque, on pouvait reconnaitre un vélo de loin, un rider aussi avec ses sponsors, ses tenues. Maintenant, tu mates les compètes, tout le monde ride en noir, avec des vélos noirs et tous les vélos se ressemblent.
 
Cascadeur : Après sa carrière BMX, le VTT est devenu la mode, il a cascadé dans « Pacific Blue », une série américaine des années 90. Il est le premier à avoir sorti un backflip en mountain bike dans une série TV.
 
Trop de trucs à raconter, je passe les anecdotes sur Robbie Williams, Ed Helms, Shaquille O’Neal, le magazine New Look, etc…

Eddie est maintenant coordinateur et designer d’outils de cascades, il a 55 ans et cet interview est une sacrée p… de bonne interview. 1h43 bien dépensées.

Thanks Eddie and the aussie dudes ! Tom Boorman et Matt Holmes !

 

2019 Avignon OS Reunion

La vidéo de l’event Oldschool de ces 6 dernières années, dans la lignée de la mythique OS de Cavaillon de Christophe Vico, à laquelle OSBMXF avait déjà apporté son soutien.
Cette fois, c’est le tout aussi mythique Gérard Garcia qui était aux commandes. On a fait des images et le résultat est là. Presque 24 min d’images de dingue, y’a pas de temps morts, avec la présence de Dave Nourie, Brian Blyther et Mat Hoffman côté ricains, avec lesquels on a eu la chance de passer pas mal de temps. Côté français, les légendes du BLIX, Jean Somsois et David Chabert étaient aussi de la partie.
Sans compter la visite de quelques légendes de la race.
La majeure partie des passionnés français étaient là, mais aussi du Portugal et de Belgique !
Big Up à mon associé Seb Ronjon pour la collab, c’est un peu la vidéo qui résume ce qu’on a vécu.
Alors installez-vous confortablement. C’est parti !

2018 OSBMXF UK ROAD TRIP

13 octobre 2018, les anglais de Ride On BMX planifient une  de leurs sessions 30+. Suite à la fermeture malheureuse d’un skatepark, la réunion est relocalisée à Poole, juste à l’arrivée du ferry. Je cogite 2 minutes et me dis que bordel, ce serait cool d’y aller. Bim, j’envoie des messages. La proposition est tardive, mais je me trouve 3 acolytes motivés. Une recherche d’AirBnB et une réservation de ferry plus tard, c’est comme ça que vendredi 12, je quitte la maison vers 16h le Vito chargé avec le bike et le kit de survie (Glacière + sandwiches + binouses), direction sud loire pour chopper Bertrand « Bebert » Chirade à La Montagne, puis direction Angers où on prend Stef « Shogun » Meneau sur le parking d’un hôtel proche de l’autoroute. Puis nous prenons la direction du Mans pour embarquer Fanch Vuillemin, notre jeune quarantenaire.
Et c’est parti pour Caen où on arrive vers 21h45. On embarque sur le ferry, appareillage 23h, direction Portsmouth. Apéro entre amis sur le pont, puis dodo. On a réussi à chopper une cabine au dernier moment, bien pratique hormis le fait que je n’ai quasiment pas fermé l’oeil de la nuit suite à une alarme récalcitrante dans ma camionnette de plombier (Dédicace Sam).
On débarque au petit matin, direction BASE Skatepark, à Bognor Regis, un des fiefs hivernaux de Mark Webb (Pour voir Webbie retourner ce park, c’est là). On arrive très tôt, donc on se trouve un endroit pour prendre un petit déj. Bebert en profite pour renverser son café sur la table. Petite balade matinale dans le quartier, puis on retourne au skatepark.  Janina, la gérante, nous accueille à bras

Flying Fanch

ouverts. On ne peut pas rouler avant 11h, donc on patiente et discute avec elle. Les gars se préparent, moi j’suis trop la tête dans le c…, je passe mon tour et décide de faire des images. Les gars retournent le truc. Le Bebert ne roule pas souvent, mais engagé le riding du Nantais ! Fanch toujours bien flow comme un trail rider qu’il est. Et Shogun fait du Shogun, du tech et du backflip, en veux-tu en voilà…

Bebert Wall tap

Selfie avec un local

Déjeuner au bord de la mer et direction Southsea ! Prévisite à pied et je décide de faire une petite sieste pendant que les copains se préparent à aller rouler. Puis merde, fuck la sieste, je viens avec vous les gars. Le park mériterait un petit lifting, mais l’endroit est mythique, Mark Webb est là, ça envoie du steak, mais pas que lui. On a vu un espèce de fakie transfer de ouf d’un pote de Webbie qu’il a filmé avec son téléphone portable. J’aimerais bien le revoir à l’occase. Bref, on s’est bien amusé. Pendant que je filmais Shogun sur la big, j’ai entendu un énorme bang. Webbie venait d’exploser sa chambre à air. 5 min plus tard, j’entends un 2ème bang, Shogun vient d’exploser sa chambre à air ! Et là j’ai filmé le truc… On notera également un joli transfert courbe à courbe de Bebert que je tentais de filmer, mais la batterie m’a lâché la saloperie. C’est dommage, parce qu’il s’est emplafonné une p… de trottinette juste derrière. Ces gamins font n’importe quoi et Mark en personne rappelle les bonnes manières aux branleurs qui ne font attention à rien.

Shogun No foot Seat Grab

Pendant que Shogun et Webbie discutent chiffons, enfin pneus pour être précis, on plie les gaules. Shogun récupère un pneu neuf gratos, sympa ce Mark… Puis direction Poole. On a rendez-vous à 18h avec Laurence, notre hôte Airbnb. On récupère la piaule, puis on va faire 2-3 courses au shop du coin de la rue pour l’apéro. On se motive avec une bière ou deux, puis c’est l’heure d’aller au Prevail Skatepark, pour la réunion de vieux. Cool le park  n’est qu’à 2 min de notre loc. Un plan parfait !
Super ambiance, on est accueilli à bras ouverts, les mecs hallucinent qu’on ait fait le déplacement depuis la France. Perso, je kiffe le bowl, j’oublie les heures de sommeil manquantes, je m’éclate comme un petit fou et retrouve des sensations que je pensais définitivement disparues. Bebert kiffe les lignes de jumps, Fanch toujours aérien et Shogun fait des cascades avec un transfert improbable en foot plan. Les anglais sont super sympas, on a vraiment passé un bon moment. 23h, fin de session, Bebert à faim. Plus rien

Avec Neil Waddington de Ride On BMX

d’ouvert dans ce bled, à part le Subway ouvert H24. On se prend un sandwich chacun et on retourne à la piaule où Fanch nous débouche une bouteille de rouge. Ca va nous aider à dormir, impec… Vers 1h du mat, on s’éteint, heureux et fatigué d’une p… de bonne journée !

Franck dépasse le coping !

Dimanche 7h15 réveil ! (Ah non 6h15, parce que Bebert a oublié qu’on était à l’heure anglaise !). Pas d’eau chaude dans la douche, tant pis, on la prendra sur le ferry où on a fait une mega sieste réparatrice pendant la traversée de Poole à Cherbourg. On visite les 2 parks de Cherbourg, mais on est un peu trop nase pour rouler et les conditions ne sont pas bonnes.
Puis on fait le chemin inverse. D’abord Le Mans avec une visite au park, puis Angers, Nantes et St Nazaire ou j’arrive à 20h40 après 1211 km au compteur. Avec 46 ans de moyenne d’âge à nous 4, je dis Big Up à mes 3 acolytes, z’avez envoyé du lourd les gars, surtout sur 3 parks en une seule journée. 3 belles personnes avec qui j’aurai beaucoup de plaisir à repartir.
Allez hop, assez parlé, place à notre petite vidéo souvenir. Pas facile de rider et filmer, mais on s’est démerdé à tour de rôle.

1994 Blagnac Jam « Soup Of The Day » – Park – Dirt – Flat – Rampe

Du beau monde et une belle ambiance à cette jam au mythique park des Petits Pois Sauteurs et à la belle époque du freestyle où tous les riders de toutes les disciplines roulaient ensemble.
A l’initiative d’Armen Djerrahian, je cite: « L’idée était de créer une Jam en parallèle aux contests FFC. En s’inspirant des contests 2Hip mais aussi et surtout Hoffman Bicycle Stunt… sans prétention. Juste du Fun, for us by us. C’est comme ça que sont né les jams « Soup Of The Day ». Et surtout on voulait exploité les spots en France et pas QUE sur Paris.
Et surtout un grand MERCI à Jean Claude Igual à Bruno Peyrichoux et aux frangins Toulousains Thierry Alaux et Laurent sans qui rien de tout ça n’aurait pu se mettre en place. À ma clique de 3 mousquetaires Geon Bratete, Gougoul et El Cardos. On évitera de mentioner le car crash sur nôtre retour à Paris!!!!  »
On voit même le Geon faire du flat (et pas de rampe, c’est amusant). Mais y’a eu du flip, du 720, même une tentative de front flip de Mad Fred. Jean Somsois de retour pour l’occase, Kharoubi Winner Overall et de la bonne cascade ! Alors merci à mon pote Bertrand « Bebert » Marchand pour les images. (T’étais chaud mon Bebert pour te jeter en 3.6 par dessus le spine 🙂 )
Sur les 2h30, j’ai compilé 43 min de vidéo en vrac avec entre autres, Alexis Desolneux, Armen Djerrahian, Bertrand Marchand, Boris Butul, Bruno  » Pepe » Peyrichoux, Christophe Canitrot, David Lombard, Emile De Vendt, Jean Somsois, John « Le Geon » Petit, Julien Pouplin, Jérôme Basmaison, Lionel Cardoso, « Mad Fred » Danion, Patrice Kharoubi, Stéphane Mouvand, Thierry Alaux, Xavier Robleda.
Merci à Mad Fred et Seb Ronjon qui m’ont aidé pour l’identification des riders présents, je trouve plus sympa de mettre un nom sur les images. Il en manque malheureusement. Si vous vous reconnaissez, faites signe, on refera un upload.
Enjoy.

2018 LPU Jam – 40+

La LPU JAM 2018 s’annonçait dingue, bah c’était plus que dingue. Les absents ont eu tort. Une organisation parfaite, des riders complétement foufous, un temps idéal, une ambiance au top et une fois de plus, une caté 40+ parce qu’on le vaut bien.

Pic by Manon

Big Up d’abord aux copains des LPU et à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la préparation du trail et du park, à l’organisation, aux stands, au bar, à la restauration et j’en passe. Matt Duchêne avait même préparé une petite expo de bike OS pour l’occase.

On a gagné un nouveau copain en la personne de Sergio Layos. Ce mec, c’est juste la classe mondiale, aussi bien dans le riding que dans l’attitude. Il est rentré fatigué l’ami Sergio, mais heureux d’un accueil et d’un week-end auquel il ne s’attendait pas.

Chez les viocs, on notera que Fanch Vuillemin a pété sa fourche quelques minutes après son arrivée tardive (mais qu’il a eu le temps de taper un tchou tchou avec Sergio), que Antho Vallentin pareil,

Anthony Vallentin et Cédric Gayet Pic Jean-Philippe Lale

sauf que c’était la cheville le pauvre. Soigne bien ton entorse mon ami et merci d’être venu de si loin… Shogun est passé nous voir, blessé également, dégouté de ne pas pouvoir participer à la fête sur le vélo. Jean-Bat, Manu Lebouder et Bebert Chirade, genre les mecs qui habitent à 40 min, j’en parle pas, à la bourre aussi. C’est l’apéro qui s’est prolongé ou bien ? Notre Bebert Marchand des LPU à fait son fainéant, un vrai scandale mon Bebert. T’aurais pu passer ¼ d’heure avec nous… Laurent Juillet était handicapé suite à des complications post-opératoires, il est venu avec son bain de soleil et son infirmière personnelle, Mathilde.

Bref, on s’est retrouvé à une petite dizaine à rider. David Lombard et Stef Mouvand ont fait le déplacement depuis Paris, ainsi que Zeoj

Zeoj Delgado – Pic Jean-Philippe Lale

Delgado en famille, le Bones de Gisors, Gaëtan Autret de Bordeaux avec son fils, un futur très bon.  Philippe Germon a ramené le scottish Dini Kennedy en road trip. Cédric Gayet, pote d’Antho était aussi avec nous. Je vais en oublier, mais on avait aussi Lionel Coulon de Mayenne, un pote du trail digger Sylvain Cassot, arrivé lui aussi en retard parce que monsieur déjeunait avec madame. Oh les gars, la LPU Jam 40+, c’était la première, fallait être là hein ! 😊

 Une petite ligne de présentation pour chacun et c’est parti pour une petite jam entre amis.  Big Up au Mad Dog José Delgado, toujours là à bientôt 54 ans le poto. On a tous pris plus ou moins la même ligne. Philippe et Gaetan ont joué la prudence en attaquant le pump track, mais le principal était de participer, de s’amuser, de rider entre viocs. Personnellement, ça allait mieux qu’aux VU de Pessac, je jouais à la maison et j’ai beaucoup moins forcé sur l’apéro, forcément ça aide…

Bones – Pic by Jean-Philippe Lale

Le Bones s’est jeté en whip et a rentré un 3.6 parfait pour une première place méritée. Ah bah non, il n’a pas fini premier finalement… Du coup, je pense que les juges eux avaient forcé sur l’apéro par contre 😊

David Lombard a forcément de beaux restes, vu le niveau qu’il avait BITD et il remporte la caté 40+, suivi de ma gueule, du coup on peut facilement me soupçonner d’avoir acheté les juges… Bones complète le podium. Tout cela reste anecdotique, on était juste content de rider ensemble entre vieux débris. Pour l’anecdote justement, les parisiens étaient partis à l’hôtel et diner pendant le remise des prix. Du coup, on a envoyé Dini à la place de Bones pour la 3ème place à l’appel au micro, puis Bones a pris la place de David pour la première, on a bien rigolé… Bones a quand même rendu son trophée du winner 40+ a David à son arrivée, à savoir une ligne de bière stickée OSBMXF…

Le vrai winner, Bones avec Zeoj Delgado et Sergio Layos – Selfie de Dini Kennedy

Lionel Coulon – Pic Jean-Philippe Lale

Bones et Olivier Morineau- Pic Jean-Philippe Lale

La soirée s’est déroulée au bar de la Jam. Jean-Philippe Villanova est passé nous voir. 30 ans que Zeoj et lui ne s’était pas vus.

Franck Belliot, Jean-Philippe Villanova, Sergio Layos et Zeoj Delgado – Pic Fabiola Charrier

Olivier Morineau est venu en famille, il aurait pu prendre son vélo celui-là aussi, surtout que j’ai appris ultérieurement qu’il avait roulé au park de St Nazaire la veille, le petit coquin. On a aussi fait du Crazy Kart électrique, encore une animation LPU. C’était bien sympa, puis le dimanche matin, on s’est tous filé rancard au bowl de Saint Nazaire. Notre ami Sergio Layos a tout déboité avec Pierre Tortereau, un « jeune » aussi cool que talentueux. Tonton Zeoj à balancé un axle grind bien couillu, dommage qu’on ne l’ait pas en vidéo. Bones a fait du Bones, des bons airs et de la cascade en passant le spine la première fois. Mais bon, il l’a passé. Respect vieux. Tout le monde s’est amusé et ça s’est fini par un barbec improvisé à la maison. J’aurais aimé inviter plus de monde, mais c’était chaud niveau place vu la décision de dernière minute.

L’aprem on s’est refait une petite session au trail LPU pendant que Zeoj et Bones reprenaient la route. Puis j’ai ramené notre nouvel ami espagnol à l’aéroport où on s’est séparé après une dernière bière bien méritée. Ca a conclu un week-end d’enfer.

Big Up à tous ceux qui sont venus participer à la fête, les jeunes et les vieux, de

David Lombard (After Jam) – Pic Franck Belliot

Bretagne, de Paris et d’ailleurs.

 La galerie photo du bon Jean-Philippe Lale, monté d’Agen pour l’occasion. Comme d’habitude, il nous a régalé avec ses photos dont vous pouvez voir la galerie complète ici.

http://www.jplale.fr/photo/index.php?/category/203

Je n’ai qu’une chose à vous dire pour finir… Bordel que c’était bon et Rendez-vous en 2019 pour les 15 ans des LPU !

no images were found

 

2018 OLDSCHOOL DAY PARIS

Alain Massabova vous concocte une bien belle journée sur Paris le Dimanche 3 juin à partir de 14h.

Rendez-vous au mythique  Trocadéro à 14h pour une jam avec vélos oldschools et tenues 80ies ! (Mais tous les vieux bienvenus, quelque soit le vélo)
Puis un ride à travers Paris jusqu’au park de Bercy pour des tricks flashs & funs !
Tout cela se finira par un apéro au Rendez-vous des Riders à Bastille avec une expo photo / vélos oldschool, DJ’s et projection des meilleurs vidéos des années folles du BMX !

Une guest star des US est attendue, la surprise sera annoncée dans quelques jours… Stay Tuned sur la page Facebook dédiée.

Mat Hoffman : Légende vivante du BMX

Ressortons pour l’occasion l’excellentissime montage (p.. j’en ai des frissons à le remater) de Seb Ronjon sur Mat qu’il avait fait pour l’exposition Béton Hurlant…
C’est du lourd… 😉
« Puis en 1990, toujours à San Diego, Mat Hoffman réalise le premier gros handrail de l’histoire du BMX, grindant une longue rampe d’escalier sur ses pegs. Fortement inspiré des skateurs, le street est alors en plein boum : wallrides, grinds, gaps, et autres manuals envahissent les rues.
Mat est à l’origine de la nouvelle vague du freestyle, il a chamboulé l’histoire du BMX au moment où ce sport était en perte de vitesse. Il a repoussé les limites au-delà de l’imaginable, notamment en rampe, en innovant dans les tricks avec ses mythiques backflips et big airs, il a bousculé l’industrie du BMX en investissant dans sa propre marque et donné un souffle nouveau en créant des contests devenus mythiques, les Bicycle Stunt Series. »
 
Extraits : The Birth of Big Air (ESPN Films), Head First (Eddie Roman Vid), Joe Kid on a Sting-Ray (JKOS LLC), 2Hip Ride Like a Man (TwoHipBikes), 101 Freestyle Tricks (BMX Plus), Footage Bercy 6 et Juilliottes, Angus (MXTV)
 
Avec l’aimable autorisation de : Priya Swaminathan, Eddie Roman, Mark Eaton, John Swarr, Ron Wilkerson, Mark Richards
 
 

Une lettre ouverte de Mat Hoffman: Pourquoi nous devons garder l’UCI hors du BMX

Photo courtesy of the ALBION Magazine

Salut à tous.
Traduction un peu à l’arrache, mais bon, le message est là…
Je ne blâme pas certains jeunes de rêver de l’Or Olympique, ça peut se comprendre, même si je trouve ça complètement dérisoire par rapport à l’esprit du BMX Freestyle. Mais par contre, que l’UCI et le CIO n’intègrent pas les gens qui ont construit, développé et qui sont garants de l’esprit du BMX Freestyle, c’est juste dingue…
Pour rappel, le président de la commission BMX de l’UCI (Race & Free), Mr Artur Lopes, est un ancien escrimeur de 72 ans. Où est la légitimité et la crédibilité de ce monsieur concernant le BMX ?
Post original de Mat Hoffman ici

Je l’ai informé de la traduction de son texte. Voici sa réponse:
« Hey Franck,
Thanks for your support and taking the time to do this for us. It’s great to see the support of so many riders who hold common views and concerns.
We’ll keep you updated.
Respect.
-Mat »

Bon bah ça c’est fait… et vive le FREEstyle. ;). Bonne lecture ci-dessous.
 


J’ai besoin de partager mon expérience avec l’UCI et le CIO au cours des 15 dernières années et d’expliquer pourquoi ils m’ont exclu, ainsi que d’autres leaders de notre communauté, en essayant de défendre notre engagement envers notre sport et pour protéger son caractère unique que nous avons construit et chéri.

En tant que président de l’IBMXFF, on m’a demandé de me battre pour maintenir la progression et l’indépendance de notre sport portés par ceux qui le vivent et l’adorent et qui évoluent en permanence. J’ai persisté à ne pas brader notre sport en discutant de l’implication olympique avec l’UCI. Ces discussions sont nées de l’intérêt du CIO pour les sports d’action et de leur désir de les ajouter aux Jeux Olympiques sous les fédérations reconnues par le CIO comme l’UCI et la FIRS, au lieu de reconnaître les sports d’action de manière indépendante. Pour la protéger, nous avons créé une fédération de BMX freestyle sans but lucratif avec des membres représentant 17 pays: la Fédération Internationale de BMX Freestyle (IBMXFF), officiellement créée en 2005. L’IBMXFF a été créée pour maintenir l’influence et le contrôle de notre communauté sur notre sport. A tous les niveaux. C’est une organisation formée par des individus qui ont façonné le BMX Freestyle dans le monde entier pendant des décennies, au fur et à mesure qu’il grandissait et évoluait.

Continuer la lecture de Une lettre ouverte de Mat Hoffman: Pourquoi nous devons garder l’UCI hors du BMX

2018 OVER 40+ SESSION – NANTES SKATEPARK

Pour bien commencer 2018, une petite bande de viocs s’est réunie au Skatepark de Nantes pour une session à la cool. Pas tout filmé, parce que j’ai roulé aussi, mais assurément à refaire ! Les Stefs « Shogun » Meneau et Curaudeau ont déchiré en big… avec un beau 540 de Stef C. pour finir. Big Up à eux. Tout le monde s’est amusé, quelque soit le niveau, la preuve en images ! Pas inspiré niveau musique, j’ai repris la GTV 🙂
A little over 40ies session at Le Hangar Skatepark in Nantes for a good 2018 start ! Our old vert riders, Stef Meneau and Stef Curaudeau killed it. (45 & 47 yo). We all had fun anyway, whatever the level we have and that’s all counts.