2016 Sylvain Billon Interview Part 4/4

OSBMXF : Et bien merci Sylvain pour cette interview et toutes ces infos sur la saga MBK qui n’ont certainement pas manqué d’intéresser les jeunes comme les vieux (nous les premiers) et bravo pour ton investissement dans le bicross. On finit par les traditionnels remerciements  et un clin d’œil de ta part avec ta Harley Davidson !

René, Claude et Gerrit – Cavaillon 2013

SB : Non c’est moi qui vous remercie  Seb et toi de gérer aussi bien le site Oldschool BMX France. Sans vous je n’aurais pas fait la démarche pour retrouver les Cordier, Vuillemot, Cassan, Lalli, Kastler, Khoeler, Roman… et tous les autres comme Christine et René Nicolas, ainsi que Gerrit Does. Un clin d’œil, voici une photo de ma femme, Marie, et de moi-même à 40 ans d’écart. On n’a pas beaucoup changé finalement !

Sylvain_Harley_1976 - 2016_LR

OSBMXF : Sylvain, on t’a fait une petite surprise avec quelques personnes « pas très connues » qui ont des choses à te dire !

Ed_2015Edouard CORDIER : Alors quoi te dire de particulier sur mon vieux pote ?????? Pas grand chose ? Non évidemment, Sylvain a été pour moi une pièce maîtresse dans mon parcours BMX ! Et pas seulement sur un plan sportif, mais aussi sur le plan humain. Quand Motobécane s’est lancée dans l’aventure Bicross en 1982, Sylvain m’avait dit : « Si tu gagnes le Trophée, je te prends dans le team qu’on va créer l’année prochaine ! » Résultat 2ème… Et malgré ma 2ème place, il m’a incorporé dans le team Mongoose France. Vraiment cool !

BXM24-Sept1984-EdwardCordier
BXM 24 -Sept 1984

C’est aussi grâce à lui que je me suis lancé dans l’encadrement avec un soutien logistique et financier. Il a été le premier manager à mettre en place une couverture sociale en collaboration avec l’usine MBK. Quand j’ai quitté MBK pour monter ma boite avec la création des vélo « Cordier Factory », je me souviens qu’il avait été déçu de mon départ mais m’avait fortement encouragé.
Des souvenirs ? Oui plein. Entre la tournée que nous avions fait ensemble à la Martinique, le Japon, mais aussi les stages au Rouret dans la Drôme avec Andy Ruffell entre autre et les « Chiens Fous ».
Juste pour l’histoire, Jean-Luc Ferré et moi devions faire partie des Mad Dogs ! Si si, Je t’assure. Demande à José…

EdwardCordier-MadDog
Edouard, le 4ème Mad Dog ?? 1984-2013, près de 30 ans séparent ces 2 photos…

Voila, vraiment l’occasion de lui dire un grand grand merci, parce que si aujourd’hui je vis ma passion en travaillant dans le BMX, Sylvain a forcément contribué à tout cela !
Alors, merci beaucoup Monsieur BILLON pour ce que tu as fais pour moi !

_________________________

BH2012-PhotoVanHanja
Sylvain et José, les retrouvailles – Béton Hurlant 2012 – Photo C. Van Hanja

José DELGADO : Alors Sylvain Billon… Les premiers souvenirs qui me viennent, sa collection de Vans dont il était fier et qu’il avait ramené d’un peu partout, je ne sais pas s’il les a encore…
Sinon ses choix musicaux pour nos shows… Haha… On a eu quelques désaccords la-dessus, faut dire qu’il nous sortait des trucs des fois… Haha… Comme Don Quijote par exemple… Et j’en ai oublié la plupart… Mais on arrivait quand même à le raisonner dans l’ensemble…

Collection Vans Sylvain
La fameuse collection de Vans – 2016

En tous cas sympa et patient je pense…
Il avait quand même une sacrée équipe à gérer, et nous les Mad Dogs, on n’était pas les plus faciles à mon avis…
Bref, de bons moments passés ensemble chez MBK avec « Yon yon » comme on le surnommait entre nous..

_________________________

Christophe VICO : Un souvenir avec Sylvain Billon ?… Pas exactement, plutôt un doux sentiment de quiétude.

By_Isabelle_Beaumont (210)
Chris Vico 2013 – Photo Isabelle Beaumont

En effet chaque fois que je rencontrais Sylvain aux bord d’une piste, que ce soit en France ou à l’étranger c’était un peu comme faire une séance d’acupuncture. Ce type était le Gandhi du BMX, toujours posé, calme, précis et respectueux de la personne humaine. Je ne l’ai jamais vu lever la note, jamais critiquer qui que ce soit. Sylvain était le coach du team MBK, une icône pour tous. Je n’ai rencontré que très peu de personnes qui me fassent cet effet. Ceci dit lorsqu’il entamait une conversation avec Jean-Luc Ferré une autre force tranquille, la conversation pouvait avoir un effet anesthésiant sur le sudiste agité aux origines marseillaises que je suis. (Rire !)

_________________________

Beek en Donk 82 - Claude Vuillemot - Photo Sylvain Billon
Claude Vuillemot, Team Number One – Beek en Donk 1982 – Photo Sylvain Billon

Claude VUILLEMOT : Sylvain, je l’ai connu d’abord du côté obscur, quand j’étais chez « Number One ». J’étais jeune et à l’époque, je le considérais un peu comme « le chef ennemi » !
En 1984, quand j’ai intégré le team Motobécane, j’ai appris à le connaitre et j’ai tout de suite compris qui il était. Un homme passionné, motivé par son job de manager d’un team d’une grande marque. Quelqu’un d’irréprochable, de professionnel. Il apportait au BMX un plus de par l’approche qu’il pouvait avoir du cyclisme au sens large. Il travaillait sur la communication, qui allait devenir de plus en plus importante avec le gros boum du BMX de 1985 à 1988.

Fort de France - Demo Mad Dogs avec Claude Vuillemot et Frd Cassan - 29 Dec 84
Claude Vuillemot et Fred Cassan – Fort de France – Décembre 1985

Soucieux de la réussite de ses pilotes, il m’avait procuré des conseils d’entraînement sous forme de planification inspirée de ce qui se faisait sur la route. Il avait mis en place des stages hivernaux comme à Noël 1985 où nous avions passé 15 jours à la Martinique. Souvenirs mémorables de notre virée avec le team au grand complet L’hiver 1986, nous nous étions retrouvés sous sa direction pour une semaine de ski de fond dans les Vosges en stage oxygénation et préparation foncière. Merci Sylvain pour m’avoir proposé ces activités, qui font désormais partie de mes meilleurs souvenirs.
Ce n’est pas tout, il était réceptif à nos demandes, à nos caprices devrais-je dire avec le recul. Quand le nouveau cadre MX400 était sorti, je lui avais demandé un proto sur mesure : et hop, c’est comme si c’était fait. Il était aux petits oignons pour nous. On voulait des tiges de selles plus longues : pas de souci. J’ai même eu un cadre brut sans peinture, que j’avais monté en camouflage.

Whistler 85 - Superclass - Vuillemot - Photo Sylvain Billon
Worlds Whistler 1985 – Claude Vuillemot (#36) – Photo Sylvain Billon

En août 1985, après le championnat du monde à Whistler, on avait monté un plan pour se rendre en Californie pendant 2 semaines.  On s’était débrouillé pour se faire héberger. On devait retrouver Jean Luc Ferré qui était sur place. Bref, on lui en parle pour savoir si il pouvait faire quelque chose au niveau du billet d’avion. Pas de problème nous avait-il répondu ! Encore une fois il s’était occupé du truc, sauf que là, on l’avait maudit. On pensait à un vol de Vancouver vers LA, puis un retour de LA à Paris. Et bien non, il nous avait réservé des tickets de bus. Et ce n’est pas tout, non seulement, on avait voyagé 33 heures pour nous y rendre, mais il avait fallu faire le même trip pour le retour !!! Sur le coup, on lui en avait voulu mais avec le recul, je me dis que ce périple avait été magique. Sans lui, je n’aurais jamais sillonné toute la côte ouest de telle sorte.
Merci Sylvain pour tout ce que tu as fait pour moi, pour le team MBK et pour le BMX au sens large.

_________________________

Jean-Luc FERRE : JLFÇa me fait plaisir de voir que Sylvain aimerait me voir à une réunion oldschool. J’ai essayé de participer à la première il y a quelques années à Cavaillon, mais mon emploi du temps ne me le permettait pas. Mes gamins rentrent à l’école aux USA à la mi-août, et c’est bien trop tôt pour des vacances prolongées. Je ne rentre en France que tous les 3 ans environs et généralement juste pour 15 jours vers la mi ou fin Juillet.
Un peu de contexte : j’ai rencontré Sylvain pour la 1ère fois au circuit de Vaux-Le-Pénil, qui était un des seuls clubs et circuits Bicross dans la (grande) région parisienne en 1982. J’ avais roulé en vélo et moto trial (vélo Yamaha à suspension) et après avoir lu un article sur le BMX aux USA dans le magazine Moto Verte, je voulais vraiment essayer le BMX…
Donc, je suis allé faire une course nationale à Vaux (avec un BMX Legnano) début-mi 1982, et me suis inscris ensuite au club, que Sylvain dirigeait. J’ai participé aux sélections du team Motobécane (dont il était aussi le team manager) sur la même piste un peu plus tard et ai terminé second dans ma catégorie, donc en pilote remplaçant. Le pilote que je remplaçais s’est ensuite désisté et j’ai terminé pilote en titre en 16 ans et + dans le team.

1982 - Pub MBK - Ferre - Photo Church
Pub MBK 1982

Tout ça pour dire que je dois mes débuts et pratiquement toute ma carrière de pilote sponsorisé à Sylvain et au team Motobécane (puis MBK). On s’est rendu tous ensemble en 1982 sur pas mal de courses nationales et notamment aux Championnats d’Europe en Hollande et Championnats du Monde à Dayton aux USA.

Jean-Luc Ferre 01 - Photo Sylvain Billon
Jean-Luc Ferré – Championnat d’Europe 1982 – Photo Sylvain Billon

J’ ai continué ensuite avec le team et Sylvain jusqu’à fin 1987 en catégorie Superclasse avec entre-temps un titre national en 17 ans et + (1985) et vice-Champion d’Europe 24’’ (1987). Donc pas mal de bons souvenirs et d’opportunités que je n’aurais pas eu sans Sylvain. J’avais aussi dirigé pendant quelques années tous les stages MBK au Rouret en Ardèche encore une fois grâce à Sylvain… On avait passé nos connaissances (à l’époque) à pas mal de pilotes…

JEAN-LUC FERRE bmxchampion
Jean-Luc Ferré BMX Champion – Christophe Boul Artwork

Sylvain avait d’ailleurs été engagé par Motobécane/MBK pour s’occuper du marketing BMX. J’y ai travaillé aussi de mon coté, au service Export en 1986, notamment sur les USA, où je vis maintenant. Donc coup de chapeau à Sylvain pour son engagement envers le BMX et le Team Motobécane dès leurs débuts en France et à toutes les opportunités que cela m’a donné.

Il faut aussi parler des pilotes de talent qu’ il a sponsorisé en course (Fréderic Cassan, Franck Chevreton, Claude Vuillemot, Gianni Lalli et David Kastler pour Mongoose) comme en Freestyle (Les Mad Dogs)… Un beau tableau de chasse pour un manager.
Pas facile de se remettre dans le bain plus de 30 ans après… Sympa en tout cas, surtout en revoyant les photos que Sylvain publie sur Facebook de temps en temps… Bonjour à Sylvain.

OSBMXF : On invite maintenant tous ceux qui ont connu Sylvain, les autres membres du team qu’on n’a pu contacter, mais tout le monde en fait, tous ceux qui ont des souvenirs ou anecdotes à nous raconter à poster dans les commentaires ci-dessous. Soit avec votre pseudo Facebook soit en vous inscrivant sur le site. Merci d’avance, Sylvain en serait ravi je crois. Lui vous fait cadeau de ses archives, plus de 100 photos dans la galerie ci-dessous…

Facebook comments:

comments

4 réflexions au sujet de « 2016 Sylvain Billon Interview Part 4/4 »

  1. Bonjour Sylvain

    Un grand bravo pour cette carrière qui à été bénéfique à la firme Motobecane . C’est l’histoire humaine de personnes telles que vous , des passionnés , dénicheur de talents , visionnaire , qui ont fait que pas mal de petits Français aillent en concession pour acheter un bmx motobecane . Pour s’essayer sur des terrains vagues ou des pistes de bmx . Si nous étions restés au modèles Mx 20 ou Mx 30 ce sport n’aurait pas connut le même essor ! Personnellement j’ai des photos gravés dans ma tête , des histoires avec les personnes qui ont contribué à l’évolution de la firme etc … Après pas mal d’années mon seul petit plaisir c’est de les voir tous chez moi ! Comme au premier jour. Conforme aux photos des j.luc ferré etc … Des modèles qui m’ont fait rêver comme le mx 25 , mx 15 , mx 252 et j’en passe !
    Encore un grand merci Sylvain .

    1. Bonjour Stéphane,
      Je ne sais pas de quel Stéphane il s’agit et si je te connais, mais ton commentaire me fait naturellement très plaisir. J’espère pouvoir participer à d’autres réunion Oldschool à l’avenir telles que Cavaillon. Peut-être aurons nous l’occasion de s’y voir.
      Cordialement, Sylvain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *