Archives de catégorie : HISTOIRE

1984 Les Diableurs en Folie

Yves Sarazin – Remise des prix Mours-St-Eusèbe – 1984

Hervé « Zouzou » Gilbert, un des pionniers du Bicross Club des Diableurs de St-Denis-les-Bourg (01), nous a dégoté une petite vidéo bien rare comme on les aime, datée de 1984: 17 minutes d’images inédites de courses junior, entre Romans-sur-Isère (26) et Mours-Saint-Eusèbe (26). Ce montage super 8 a été réalisé à l’époque par Robert Largy, trésorier du club, et bien évidemment on retrouve des Diableurs sur chacun des plans, un certain Alain Broyer figurant en pôle position, facilement reconnaissable à ses cornes sur son casque… C’est également l’occasion d’avoir une pensée pour Yves Sarazin, présent dans la vidéo, et qui nous a malheureusement quitté il y a peu…

Hervé nous parle de Alain: « J’ai un bon souvenir de la piste de Mours pour le Championnat d’Europe puisque j’y ai terminé 7ème en finale en compagnie de Alain qui finira 2ème derrière Jean-Luc Ferré qui a eu très chaud aux fesses à l’arrivée… Si Alain avait pu prendre de bons départs, je pense que personne n’aurait jamais pu le suivre à l’époque, même des supers bons, j’en suis absolument certain. Il commençait vraiment à être en contact avec des fournisseurs. Il faut juste signaler que j’étais le seul 16 ans en finale 17 et +, il y avait trop de monde en 16 ans. Si tu avais vu avec quelle vitesse il m’a doublé dans la deuxième ligne droite… un truc de dingue! Et j’en ai d’autres comme ça, en Open Superclass à Givors, il était transcendé sur son bmx, il me foutait même la trouille parfois car il voulait toujours « pourrir » les grosses têtes, il ne lâchait rien jusqu’au jour où… crac [NDLR: fracture des scaphoïdes] »
Et perso, quand je suis arrivé chez les Diableurs en 1986, il y avait cette légende autour d’Alain, ce pilote qui aurait pu devenir Superclass s’il ne s’était pas blessé… Je ne l’ai jamais rencontré à l’époque, c’était un mythe, ce champion mystérieux avec ses cornes… Et je l’ai croisé pour la première fois à la Oldschool de Cavaillon en Août 2013!!!
Yves Sarazin avait d’ailleurs déniché une bande super 8 avec une manche du Championnat d’Europe à Mours où on voit Alain survoler sa catégorie:

J’en profite pour compléter par une autre anecdote de Hervé au sujet de Alain : « C’était je crois en 1985 ou 86, les connaisseurs pourront confirmer, à Givors sur la nouvelle piste rénovée pour une une open superclass/expert, il y avait du beau monde pour cette course, dont la visite de Mike Miranda, complètement improbable et fou pour nous tous, je ne sais pas comment le club s’était débrouillé mais la classe… La piste était légèrement en descente et bien classique mais surtout rapide et pas trop technique, idéale pour notre Diableur Alain… Comme à son habitude notre Diable était toujours discret, jamais d’esbroufe, et peu de monde le connaissait au niveau national… Mais là ils ont découvert un vrai talent de pilote avec le Béry rose, il fallait voir tout le monde sur le bord la piste, bouche bée !! J’exagère un peu peut être mais beaucoup de superclass à l’époque ont flippé quand ils l’ont vu survoler les qualifs avec son style si inhabituel, trajectoires de fou et une vitesse supersonique. Je m’en souviens comme si c’était hier, il y a des choses dans la vie qui restent scotchées dans la mémoire. Comme d’habitude les places idéales sur la grille de départ étaient les 4 proches de l’intérieur, lui était à la 8, bref la grille pourrie normalement. Le départ est donné, Alain toujours à la rue prend un départ moyen et est dans le groupe à l’arrivée du premier virage, et là il décide de ne pas plonger à la corde mais de continuer complètement à l’extérieur, les manivelles du Béry en 185 (pédalier prototype Béry) tournaient comme un moulin en pleine tempête, on voyait le vélo se tordre sous les assauts des coups de pédales et la roue arrière se dérobait en laissant une belle trainée sur le sol, j’y croyais pas mais notre Alain est sorti premier du virage, ça m’en donne encore de frissons, c’était MAGNIFIQUE, tout le monde était stupéfait, du très grand pilotage et sens de l’attaque et du culot qui payait, malheureusement il ne put aller bien loin il souffrait trop de ses blessures aux poignets. Un grand pilote qui restait toujours humble et n’était jamais satisfait de ses résultats dommage qu’il n’ait pas continué, pour nous tous au club c’était une fierté qui nous poussait à nous surpasser et aller de l’avant. »

Un gros merci à Hervé pour la VHS et les souvenirs…

Yves Sarazin et Hervé Gilbert lors d’une course Junior à Romans – 1984

1988 Paris-Dinard

ParisDinardSamedi 2 Avril 1988 était lancé au Trocadéro le 1er rallye Paris-Dinard, une aventure de 7 jours en BMX et VTT réservée au kids de 12 à 18 ans, un peu à la manière de son lointain cousin le Paris-Dakar: étapes chronométrées, spéciales, parcours de liaisons, caterings, bivouacs, séances mécaniques… Une grosse organisation signée Jérôme Garamond, épaulé par l’AFB et le Club Med entre autres !
L’évènement avait été médiatisé à l’époque, départ et arrivée en direct dans « Samedi Passion » sur Antenne 2, sujet de 30 mn dans « Sport 3« , mais ces images ne sont pas réapparues à ce jour… A notre connaissance, seul un sujet du « Flash Mag » de Patrice Drevet sur TF1 a été conservé :

Mais en numérisant les archives de Jacky Frattini (*), nous avons eu la surprise de tomber sur une cassette d’une étape du Paris-Dinard, 54 mn de rushes de l’avant dernière étape entre Flers et Granville, à la Pointe des Salines ! A priori, Jacky a filmé une quinzaine d’heures de ce rallye, en vue d’un hypothétique montage à l’époque, mais nous ignorons ce que sont devenues les autres images… Ces rushes étaient à la fin d’une cassette, il manque le début car d’autres images d’un autre événement qui n’a rien à voir avaient été enregistrées par dessus ! Bref, place aux images exclusives et aux souvenirs :

Petite anecdote à partir de 06:09 avec un rider de la Maréechaussée qui s’élance sur le parcours et qui n’est pas sans rappeler cette double page de Bicross Mag (#69 – Juin 88) :
BXM-OTBMareechaussee

88_paris_dinard6

(*) Pour ceux qui l’ignorent, Jacky Frattini était à l’époque le manager du team de free Vélo 2000, composé entre autre de Philippe Pereira, Valéry Botétème, Jean-Claude Loubrier, Armin Batoumeni… Il était également le créateur du fameux spot de Longjumeau, avec ses rampes mythiques et ses nombreux freestylers ! Jacky a activement participé au développement du free en France et à l’ascension de ses poulains, Philippe Pereira en tête, et sa caméra n’était jamais très loin… On est donc super heureux de pouvoir vous proposer ce témoignage vidéo exclusif, grâce à la complicité de Jean-Claude Loubrier qui a déniché les cassettes et de Vincent Garreau qui nous a ressorti un vieux camescope Hi8 du grenier ! Un gros gros merci à eux !

1989 Mega Free 2

[ENGLISH VERSION HERE!]

Dimanche 12 Février 1989, le gratin des freestylers ricains se retrouve à nouveau au Palais Omnisport de Paris-Bercy sur un halfpipe énorme pour une manche européenne du fameux King Of Vert organisé par Ron Wilkerson, un événement dingue retransmis pendant 45 mn en direct sur FR3…

MegaFree2Cette deuxième édition du Mega Free laissera toutefois un léger goût amer auprès des bmxers qui n’avaient pas la chance d’être à Bercy ce jour-là et qui attendaient fébrilement le direct devant leur télé… Seulement 15 mn de bmx sur les 45 mn de diffusion, seulement les runs des « pros », et aucune image de la catégorie « amateurs » qui avait pourtant (d’après Bicross Mag) tout déchiré ! La part belle avait été donnée au skate et à un live de Skatemaster Tate (R.I.P)…

Mais c’était sans compter 28 ans plus tard sur la découverte de 2 vieilles cassettes Hi8, précieusement conservées par Monsieur Jacky Frattini (*), avec plus de 2 heures d’images totalement inédites de cet événement filmées de l’intérieur, des entrainements à la remise des prix ! Une magnifique tranche d’histoire de notre sport…

bxm8903La première vidéo nous plonge direct dans les coulisses du Mega Free avec les meilleurs rampriders français du moment entrain de tester la monstrueuse rampe : Michel Delgado, Régis Gaudrot, Jean Somsois, Johnny Petit et Philippe Pereira (R.I.P), ce dernier étant le seul qui participera au contest « experts » avec Mat Hoffman, Dave Voelker, Lee Reynolds et Chris Potts ! Philippe vole littéralement au-dessus de la rampe, avec son frein avant pété, et on le sent rapidement intimidé quand les américains débarquent à leur tour pour s’entrainer. Les mecs sont à la cool… Ron Wilkerson sort d’une semaine de coma, c’est son premier contest depuis qu’il a repris le bike ; Joe Johnson, en mode prépubère, balance ses tailwhip-airs de ouf ; Lee Reynolds va vraiment super haut, avec le smile ; Dennis Langlais semble en plein jetlag et peine à trouver ses marques ; Mat Hoffman sort aussi de 3 jours d’amnésie après une méchante chute chez lui, ne sachant plus très bien pourquoi il est à Paris (voir l’extrait de son bouquin sur le 23Mag), il skate la rampe pour s’échauffer avant de tout retourner sur son vélo ; fs8906Dave Voelker roule à l’arrach’ comme d’hab ; Brian Blyther fait des aérials de 10 m de large… bref, tout ça sous l’œil d’un Spike Jonze à bonnet rouge et d’un Kevin Martin à roulettes !
Cette plongée au cœur des coulisses permet également à Jacky Frattini de nous donner un petit aperçu de l’architecture du halfpipe, en bon professionnel des rampes qu’il est ! On se sent également petite souris lorsque Didier Coste et Killer Pedro de Bicross Mag briefent le clan français avant le show. Les rampriders ont été rejoints par José Delgado, Woody Bonnot, Armen, Valéry Boteteme… et Eric Marchello (et sa caméra). Ils sont la « chantilly sur le gâteau », ils sont tous là pour ouvrir le show des ricains et évoluer sur l’aire de street… On vous laisse découvrir les images…

La seconde vidéo démarre depuis les vestiaires du POPB, quelques minutes avant le show, un joyeux mélange de skaters et de bmxers en liberté, prêts à tout donner… Puis c’est le feu avec l’entrée des français dans l’arène chauffée à bloc, petite mise en bouche un peu bordélique sur l’aire de street avec des riders surexcités, avant la présentation « spatiale » de ceux qui vont retourner le half, Ron Wilkerson en tête ! Et ensuite… et ensuite c’est le KOV « experts » ! Des images qu’on n’a jamais vu, à part quelques photos dans Bicross Mag ou Freestylin’, ou encore sur la jaquette d’une VHS foireuse du 1er Mega Free (!)… VHS-MegaFreeBref, Mat Hoffman est chaud bouillant, « extramotivated » (comme il dit dans son bouquin quand il parle du Mega Free), on découvre enfin ses premiers tailwhip-airs qu’on pensait réservés à l’époque à Joe Johnson, il enchaine les combos compliqués… Lee Reynolds est vraiment impressionnant de hauteur, il roule super propre, ses cancans sont super stretched, ses inverts bien à l’envers… les journalistes de l’époque n’avaient pas menti ! Philippe Pereira ne se laisse finalement plus trop intimider, encouragé à bloc par un Jacky tout excité derrière sa caméra, cancan-lookback, no-hand-into-lookdown, pendulum, tentative osée de cancan-no-foot-into-indian-air, il innove, il ose, et peut être fier de sa quatrième place !
Puis les pros envahissent le half, des images qu’on a encore en tête grâce à FR3, mais d’un autre angle cette fois-ci et sans les commentaires extra-terrestres d’Alain Dorgans. Grosse ambiance ! Les skaters viennent s’amuser à leur tour sous forme de jam, sous l’œil des bmxers qui aimeraient bien retourner taquiner la rampe. C’est le moment que choisit Régis Gaudrot pour s’incruster dans le show et envoyer sa routine aérienne, avant d’être suivi pendant la pause, et donc dans un Bercy vide (!), par les ricains… Le show reprend 15 mn plus tard avec le street bmx, discipline nouvelle à l’époque. Des images totalement inédites ! Les ricains s’amusent sur une aire de street pas vraiment optimisée, rejoints par un Jean Somsois tout excité… C’est un vrai bordel, ça roule dans tous les sens ! Les photos de Bicross Mag nous avaient pourtant bien donné envie à l’époque… Finalement plus rigolo que spectaculaire ! Mais c’est surtout le début de la médiatisation du street dans notre sport ! « Une page d’histoire« , dixit BXM !
Loulou Bernardelli lance alors la remise des prix, moment très particulier lorsque Philippe Pereira reçoit sa coupe… Puis c’est un festival de n’importe quoi avec un Ron Wilkerson happé par le public en délire, les distributions de stickers, maillots, genouillères, shoes, et autres chaussettes… Place aux images…

Et si l’envie vous chatouille de revivre le live de FR3, on vous le pose ici :

Quelques semaines plus tard, Screensport, la chaîne de télé sportive paneuropéenne de l’époque, avait diffusé un replay avec cette fois-ci des images inédites des « experts » et du street. Merci à Neil Waddington pour la trouvaille :

(*) Pour ceux qui l’ignorent, Jacky Frattini était à l’époque le manager du team de free Vélo 2000, composé entre autre de Philippe Pereira, Valéry Botétème, Jean-Claude Loubrier, Armin Batoumeni… Il était également le créateur du fameux spot de Longjumeau, avec ses rampes mythiques et ses nombreux freestylers ! Jacky a activement participé au développement du free en France et à l’ascension de ses poulains, Philippe Pereira en tête, et sa caméra n’était jamais très loin… On est donc super heureux de pouvoir vous proposer ce témoignage vidéo exclusif, grâce à la complicité de Jean-Claude Loubrier qui a déniché les cassettes et de Vincent Garreau qui nous a ressorti un vieux camescope Hi8 du grenier ! Un gros gros merci à eux !