Archives de catégorie : HISTOIRE

1988 Bercy 5 – Footage amateur

Dimanche 6 Novembre 1988 était organisé le 5ème Bicross International de Paris-Bercy, l’événement « bicross » annuel incontournable à l’époque! Cette année-là, j’avais la chance d’être à l’intérieur du POPB, en spectateur! Des heures de trajet en car depuis Mâcon, direction la capitale, sans savoir à l’avance quels ricains on allait avoir la chance de voir en vrai… Je me revois encore dans ce temple du bmx « totally out of control », vibrant au moindre exploit! C’était juste dingue… Un souvenir incroyable!
Si tu veux revoir les différents sujets diffusés à la TV à l’époque, ça se passe par là… Mais si tu veux de l’inédit, des images amateurs exclusives filmées au cœur de l’arène, c’est ici que ça se passe!

Alors on attaque direct avec une exclu oldschoolbmxfrance, 55 mn d’images totalement inédites filmées depuis les gradins par Mr Baudeau de la ligue Rhône-Alpes: essais, courses des pros, démo de Brian Blyther et Mat Hoffman… Des images précieusement conservées par Arnauld Grégoire:

Et dans le même temps, Jacky Frattini, qui avait fourni les rampes pour le show, a eu l’excellente idée de filmer depuis l’aire de free. Voici donc les images des entrainements de Philippe Pereira (RIP) et Christophe Chevalier quelques heures avant le show, dans un POPB encore vide, suivies de celles de Brian Blyther et Mat Hoffman! Des images exclusives, usées par le temps, au cœur des répèts:

Jacky Frattini a également filmé le show de free des meilleurs français du moment, Messieurs Philippe Pereira, Christophe Chevalier et David Chabert dans un POPB survolté! Avant d’enchainer avec le show très très aérien de Messieurs Brian Blyther et Mat Hoffman, chauffés à bloc par un The Duke survolté, au milieu de 13000 spectateurs surexcités! Des images exclusives, un peu bancales, au cœur de l’action:

1992 Backflips Jam – Longjumeau

Depuis le 18 Mars 1990, le fameux backflip de Mat Hoffman à Bercy est progressivement devenu le trick à copier à travers le monde ! Et Samedi 10 Octobre 1992, du côté de Longjumeau, sur la célèbre funbox de Jacky Frattini, une bande de freestylers s’est motivée pour se mettre la tête à l’envers, avec plus ou moins de réussite… Comme à son habitude, Jacky était au pied de la box, caméra au poing, pour immortaliser ce moment historique ! Ces chaleureux commentaires pendant qu’il filme témoignent de l’intensité du moment… Magique ! En tout cas, les matelas a priori prêtés par la municipalité s’en souviennent certainement…
Avec dans le rôle des « backflips men » : Thomas Caillard, Johnny Petit, Stéphane « Bones » Vervins, Cédric Lessard et Jean-Claude Loubrier.  Stéphane « Shogun » Meneau, Boris Butul et Julien Pouplin n’auront pas réussi à se retourner le cerveau, pas cette fois en tout cas…
Voici donc en exclusivité les images inédites de cette jam mémorable:

A l’époque, Shogun m’avait filé une courte vidéo de cette jam (ci-dessous), filmée d’un autre angle par son pote Olivier « Large Ray » il me semble… L’effet avait été radical sur le crew lyonnais avec qui je ridais et on avait rapidement improvisé la même chose du côté de la piste de bmx de Limonest. On peut voir tout ça dans la vidéo Gerbouz

Le fanzine Mental, distribué avec le magazine Tracks, en avait fait un petit article:

1987 AFA Masters with Jean Somsois – Wayne, NJ (USA)

Petite rareté vidéo exclusive avec un des runs américains de Monsieur Jean Somsois…
On en avait entendu parler dans Bicross Mag à l’époque, peu de photos avaient filtré, encore moins de vidéos… Mais c’était sans compter 30 ans plus tard sur la découverte par David Chabert d’une vieille cassette VHS oubliée…
Octobre 1987, en pleine explosion du free, le Team BLIX s’envole pour New-York, sous l’impulsion de son très dynamique manager, Philippe Roman. Trois de nos meilleurs riders français, Jean Somsois, David Chabert et Patrice Ginoyer font donc partie de l’aventure. Leur mission: participer au Round #5 des AFA Masters de Wayne, New Jersey au milieu de la crème des freestylers US de l’époque! Gros challenge pour ces freestylers plutôt habitués aux grosses démos nationales et autres contests européens! Régis Gaudrot les avait rejoint sur place, et Erick Marchello avait eu la très bonne idée de lui confier sa caméra pour immortaliser ce moment dingue!

Visite de la Statue de la Liberté à New York, avec de gauche à droite Philippe Roman, Jean Somsois, David Chabert, Regis Gaudrot et Patrice Ginoyer.

Philippe Roman : « C’était notre premier voyages aux US, il y en a eu 3 dans le cadre du Team. Nous avions réservé au YMCA de la 34th Street (NDLR: sorte d’auberge de jeunesse). Nous sommes restés 8 jours dont 2 sur le contest qui se déroulait dans le New Jersey, et le reste à se balader dans Manhattan. Régis Gaudrot avait lui aussi fait le déplacement de son côté et nous avons passé 3 jours avec lui, un dans Manhattan et les deux du contest. Didier Coste nous avait pour sa part rejoint sur la compétition.
Pour l’anecdote, le YMCA n’était pas très propre, surtout au niveau des sanitaires. Je me souviens la fois où David s’était retrouvé entre 2 géants noirs (inoffensifs mais spectaculaires) dans les douches dont les rideaux étaient lacérés et déchirés…
Et les urinoirs étaient particulièrement sales, Patrice nous avait sorti qu’il avait lu quelque part que le sida pouvait s’attraper dans les toilettes par rétro-projection. A la suite de ça, nous pissions tous à au moins 50 cm des urinoirs… »
🙂

David Chabert : « Je confirme le coup de la douche au YMCA! (…) Cette période sera inoubliable pour moi, grâce à Philippe ; c’est lui qui avait toutes ces bonnes idées de voyages et qui se battait pour qu’on les réalise. Je venais de participer et de gagner aux Championnats du Monde de Carlisle et quelques semaines plus tard on se retrouvait dans un avion pour New-York, avec un petit bémol pour moi car je m’étais blessé quelques jours avant le départ… Je n’ai pas pu participer à ce contest, mais par contre ce voyage m’a fait énormément progresser et pour le Bercy 1987 avec Régis, j’avais plein de nouveaux tricks. »
David Chabert souffre donc d’une entorse, Patrice Ginoyer a un épanchement de synovie, et en bricolant son vélo, Régis Gaudrot s’est cassé le pouce… Pas de bol pour le camp français! Ne reste donc que Jean Somsois pour défendre nos couleurs…

Jean Somsois : « Pour le contest, on s’entrainait sur un parking à côté de la salle. J’essayais de rentrer ma routine mais j’étais trop stressé, je ratais tout… Tout était géant là-bas! On connaissait personne, on n’était pas super bon en anglais… Tu croisais des mecs comme Woody Itson ou RL Osborn, la star des stars, des icônes inaccessibles… J’étais dans la catégorie de Joe Johnson, super impressionnant! J’ai vu Joe Gruttola faire les 1ers wallrides, j’étais scotché! Et j’ai rapidement importé ça en France… Dominguez nous impressionnait avec ses énormes fackie air ! Il y avait une impression assez irréelle là-bas, qu’avec des tricks que t’as jamais vu nulle part, c’était un vrai électrochoc! On n’avait pas de vidéo à l’époque, pas de web, que des magazines… Et au moment de faire mes runs, autant en flat qu’à la rampe, j’étais en panique totale, plus de force dans les jambes, j’étais super impressionné… »
Résultats de Jean en « 16/18 ans Experts »: 26ème en flat et 13ème en rampe! On vous laisse découvrir en exclusivité intergalactique le run de 3 mn de Jean en flat, suivi de quelques images d’autres flatlanders amateurs, dont Kevin Jones, Gary Pollack, Krys Dauchy… Le staff du contest confisquera la caméra des français au tout début des runs des pros…

David Chabert : « Les quelques images du contest ont été filmées par Régis Gaudrot , Patrice Ginoyer et moi avec la caméra d’Erick Marchello! On entend donc les voix de Régis et Patrice, et mes rires par moment, surtout pendant le passage de Robert Peterson sur lequel on a vraiment déliré car il avait un style vieillot… Puis un gars du staff du contest est venu nous prendre la caméra au moment du passage des pros en flatland! On a quand même réussi à filmer Kevin Jones, qui n’était pas encore pro à l’époque mais qui était déjà très bon et novateur… »

De nombreux runs de flat sont dispos sur la page du contest sur le 23mag, et voici deux vidéos « best of » pour la rampe pro :


Et côté magazine, Bicross Mag avait consacré un reportage complet à ce contest dans son numéro 63, avec des photos bien dingues pour l’époque. Une suite était même promise pour le numéro suivant, mais on ne la verra jamais…

Et du côté US, je me souviens du sujet dans American Freestyler de Février 88:

2017 WALL TO WALL – The Birth of the Freestyle Movement

Alors là, collector ! Je n’en suis qu’à la page 100 sur 240 et je peux vous dire que ce bouquin de Dom Phipps est une tuerie, un must have, un immanquable et j’en passe… C’est passionnant. Une préface de Bob Osborn, qui nous expliquera plus tard comment sont nés BMX Action et Freestylin, avec le concours de Bob Haro qui est venu habiter chez les Osborn, puis de Club Homeboy avec le concours d’un certain Spike Jonze qui nous explique d’où provient ce surnom. La naissance du mythique Skatepark d’Upland et plein d’autres choses issues des témoignages de ces légendes qui ont contribué à la naissance du BMX Freestyle aux USA. Parmi eux, et non des moindres, Bob Haro, Bob Osborn, Bob Morales, Don Hoffman, Stu Thomsen, Mike Dominguez, RL Osborn, Eddie Fiola, Dean Bradley, Ron Wilkerson, Craig Campbell, Todd Anderson, Scott Freeman, Kevin Martin, Maurice Meyer, Gary Turner, Brian Blyther, Eddie Roman, Fred Becker, Dizz Hicks, Mike Buff, Josh White, Dave Voelker, Spike Jonze, Mark Lewman, Andy Jenkins  et bien d’autres…
Alors pour 60€ port compris, offrez-vous ce passionnant bouquin (en anglais, mais ça vous fera un entrainement pour vos prochaines vacances… 🙂 ) et illustré de pas mal de photos inédites !
C’est par là ou cliquez sur l’image ci-dessous.

Pour ceux qui avaient commandé le collectible package, voilà ce qu’ils ont reçu…

1988 Eddie Fiola: King Of The Skateparks

Pas sûr que beaucoup de français  aient vu cette vidéo à l’époque, et certainement pas dans cette qualité… Elle était sortie après la GTV et après la GT Demo Tape, Fiola venait de quitter GT. Il était alors sous contrat avec Vans qui en avait profité pour participer à cette vidéo récapitulative. Une interview « fil rouge » de Fiola, menée par McGoo dans le salon du King, et ponctuée de flashbacks…
Merci à Scott Sliwinski pour la trouvaille.

« Dans les années 80, Eddie Fiola était connu pour avoir remporté le titre de King Of The Skatepark de 1982 à 1986. Son nom était largement associé à la marque GT. Et après avoir quitté la marque en 1987, Fiola s’est lancé dans des démos pour Vans. Au début des années 90, il s’est lancé dans une carrière de cascadeur à Hollywood. Son « rôle » le plus connu au cinéma en tant que cascadeur est probablement sa doublure de Cru Jones , dans le film « RAD »!.. »  DIG #65

1989 Finale Open Nada – La Villette / Paris

Samedi 4 Octobre 1989, sous la Grande Halle de la Villette à Paris, se déroulait la quatrième et ultime étape de l’Open Nada, lancé quelques mois plus tôt par Pierre Paret et le staff de BXM, Armen en tête. Cet événement était remonté à la surface en 2011 lors du décès de Philippe Pereira, avec le partage sur Facebook d’une photo dingue et inédite d’un cross-over avec Jean Somsois…

Et grâce aux archives de Jacky Frattini, précieusement conservées et fraîchement numérisées, nous voici en mesure de vous proposer la vidéo de ce fameux cross-over, et je dirais même plus de ces fameux cross-overs! Jean se souvient de ce moment particulier: « Je voyais rouler Philippe comme un dieu et maîtriser parfaitement le whip. Alors je lui ai demandé si il voulait tenter un cross-over, moi en whip et lui en big air. Et il a fait un putain de condor !!! Après on s’est dit : cross-whip ? Bingo, on y est allé. On a réglé notre vitesse et c’est passé. C’était un moment où l’on était dans le truc en oubliant tout ce qui était autour. J’aurais bien aimé faire plus de show avec lui. Il me donnait confiance. Puis on a fait une deuxième tentative, j’ai touché sa roue je crois et il a chuté… Il n’y avait aucun esprit de compétition, c’était ça les contests Nada »
Allez hop, pour découvrir ces méchants tricks (dès le début de la vidéo) et une bonne partie du contest flat et rampe, le tout commenté en live par Jacky, ça se passe par là :


Avec par ordre d’apparition :
. en flat : Erick Marchello, Alexis Desolneux, Armin Batoumeni, Sébastien Bonnot, José Delgado, Valéry Botétème, David Chabert, Laurent Séries, Bruno Peyrichoux, Alain Massabova, Patrice Kharoubi, Lotfi Hammadi…
. à la rampe : Johnny Petit, Philippe Pereira, Jean Somsois, Guillaume Debuzelet…

Et pour en savoir plus sur ce contest, l’article de Bicross Mag #83 de Novembre 1989:

1990 Championnat Ile-de-France AFF – Clichy

Fin 1990, du côté de Clichy avait lieu une manche du Championnat AFF de Free, le Championnat IDF pour être précis. L’évènement n’avait pas été relayé dans Bicross Mag à l’époque, hormis une minuscule photo de Stéphane Curaudeau en backflip sur un des banks! Le premier backflip fackie français en France! Oui oui, vous avez bien lu! C’était quelques mois après le backflip historique de Mat Hoffman à Bercy, et celui de Steph était malheureusement passé quasi-inaperçu!! Shogun nous confirme : « C’était une première en France, il le maitrisait déjà sur son quarter et l’avait déjà rentré en démo en Allemagne. »
Bref, 27 ans après, on a dégoté quelques rares images, filmées à l’époque par Jacky Frattini: des extraits de runs de flat de Lotfi Hammadi, Thomas Loison, Patrice Kharoubi, Yohan Vega, puis quelques images de banks avec Pat Kharoubi et enfin Stéphane Curaudeau se mettant la tête à l’envers…

 Et la discrète photo de ce moment historique dans le Bicross Mag #95 :

A noter également quelques détails de ce contest dans l’étrange magazine « Sticker Skate » #3

1990 Coupe d’Europe par Team – Paris / La Villette

Octobre 1990, les meilleurs freestylers du moment étaient réunis sous la Grande Halle de la Villette à Paris pour une Coupe d’Europe par Team, dans le cadre du Salon Européen des Jeunes, des Sports et des Loisirs. On avait eu droit au reportage papier, signé Guillaume Debuzelet, dans un des derniers numéros de Bicross Mag (voir ci-dessous). Mais c’était sans compter, 27 ans plus tard, sur le déterrage d’ images vidéos inédites signées Jacky Frattini !
Une fois passés le filmage un poil à contre-jour et l’absence d’ambiance pendant les runs, c’est un chouette kiff de découvrir ces images. Le 1er team en action sur la vidéo est le team allemand « Homeboys« , suivi du trio « John Petit / Alexis Desolneux / Armen » (à 05:55) qui ride pour Airwalk et fait dans le run original et chorégraphié, avec des aerials bien chauds ! Ils sont suivis de « Seb Bonnot / Wulfran Lainé / Pat Kharoubi » (à 18:03), avec du flat à la McCoy et le retour spectaculaire d’un ramprider qui ne devrait plus rouler du tout suite à son accident… Rentrent alors en piste « Armin Batoumeni / Jean-Claude Loubrier / Michel Delgado » (à 30:33) avec un run de flat en demi-teinte, la faute à un genou capricieux, et un show aérien nickel ponctué d’un crossover bien engagé et d’une tentative de 900 de Sbibel ! Puis les images de la remise des prix achèvent la vidéo avec un joli petit côté désuet, et des visages de riders qu’on n’aura pas vu rouler… Un contest AFF finalement gagné par le team anglais « UKBFA1« , mené par le très aérien Jamie Bestwick, mais qu’on n’aura pas eu la chance de voir rider non plus… Maigre consolation toutefois à la fin de la vidéo (à 49:32) avec quelques images de démo et quelques runs de Jamie Bestwick entre autre…

Bicross Magazine #94 – Décembre 1990
Bicross Magazine #94 – Décembre 1990

Et quelques jours plus tôt avait eu lieu au même endroit le 2ème round de la Coupe de France Juniors/Experts/Masters AFF, avec le gratin du free français. Ça se passe par là avec les images de Franck Belliot :

1989 Salon du Cycle Paris

Au Parc des Expos de Paris se tenait en Mars 1989 le classique Salon International du Cycle, avec toute une série d’événements autour du freestyle (contests, démos, initiation) patronnés par Bicross Magazine et Vélo 2000. Le Mini-Journal de TF1 avait fait un petit sujet là-dessus avec des images de Philippe Pereira (RIP), José Delgado, Sébastien Bonnot et Valéry Botétème :

Et à l’époque, Jacky Frattini (*) avait également filmé l’Open Nada de Free avec notamment les runs de flat Master de Alexis Desolneux, Valéry Botétème, Erick Marchello, Sébastien Bonnot, David Chabert, Philippe Pereira, Wulfran Laine et Hom Nguyen. On voit ensuite les cascades aériennes de Valéry Botétème, Guillaume Debuzelet, Jean-Claude Loubrier et de l’incroyable Philippe Pereira fraichement Champion du Monde et au sommet de son art ! Tout ce beau monde était chauffé au micro par Mister Armen !

A noter le 540 très engagé de Valéry qui se termine avec une roue avant pliée en accordéon, l’occasion pour le Team V2000 d’aller se promener dans les allées du Salon à la recherche du stand de leur sponsor… Une petite caméra « espion » assez surréaliste avec en special guests Messieurs Nikbakht (V2000) et Commencal (Sunn)… C’est aussi l’occasion de découvrir en exclusivité, à l’époque, le nouveau Haro Sport turquoise, avec son très joli protège-chaine transparent !

Le sujet se termine par les coulisses de la démo pour le Mini Journal de TF1 jusqu’au moment où Philippe Pereira se met KO après un gros no-hand mal réceptionné… Très grosse frayeur et cheville cassée !

Malgré cette fin quelque peu perturbante, nous sommes très fiers de vous proposer en exclusivité ces 63 mn d’images inédites :

Bicross Magazine #77 – Avril 1989
Bicross Magazine #78 – Mai 1989

(*) Pour ceux qui l’ignorent, Jacky Frattini était à l’époque le manager du team de free Vélo 2000, composé entre autre de Philippe Pereira, Valéry Botétème, Jean-Claude Loubrier, Armin Batoumeni… Il était également le créateur du fameux spot de Longjumeau, avec ses rampes mythiques et ses nombreux freestylers ! Jacky a activement participé au développement du free en France et à l’ascension de ses poulains, Philippe Pereira en tête, et sa caméra n’était jamais très loin… On est donc super heureux de pouvoir vous proposer ce témoignage vidéo exclusif, grâce à la complicité de Jean-Claude Loubrier qui a déniché les cassettes et de Vincent Garreau qui nous a ressorti un vieux camescope Hi8 du grenier ! Un gros gros merci à eux !

 

1984 Les Diableurs en Folie

Yves Sarazin – Remise des prix Mours-St-Eusèbe – 1984

Hervé « Zouzou » Gilbert, un des pionniers du Bicross Club des Diableurs de St-Denis-les-Bourg (01), nous a dégoté une petite vidéo bien rare comme on les aime, datée de 1984: 17 minutes d’images inédites de courses junior, entre Romans-sur-Isère (26) et Mours-Saint-Eusèbe (26). Ce montage super 8 a été réalisé à l’époque par Robert Largy, trésorier du club, et bien évidemment on retrouve des Diableurs sur chacun des plans, un certain Alain Broyer figurant en pôle position, facilement reconnaissable à ses cornes sur son casque… C’est également l’occasion d’avoir une pensée pour Yves Sarazin, présent dans la vidéo, et qui nous a malheureusement quitté il y a peu…

Hervé nous parle de Alain: « J’ai un bon souvenir de la piste de Mours pour le Championnat d’Europe puisque j’y ai terminé 7ème en finale en compagnie de Alain qui finira 2ème derrière Jean-Luc Ferré qui a eu très chaud aux fesses à l’arrivée… Si Alain avait pu prendre de bons départs, je pense que personne n’aurait jamais pu le suivre à l’époque, même des supers bons, j’en suis absolument certain. Il commençait vraiment à être en contact avec des fournisseurs. Il faut juste signaler que j’étais le seul 16 ans en finale 17 et +, il y avait trop de monde en 16 ans. Si tu avais vu avec quelle vitesse il m’a doublé dans la deuxième ligne droite… un truc de dingue! Et j’en ai d’autres comme ça, en Open Superclass à Givors, il était transcendé sur son bmx, il me foutait même la trouille parfois car il voulait toujours « pourrir » les grosses têtes, il ne lâchait rien jusqu’au jour où… crac [NDLR: fracture des scaphoïdes] »
Et perso, quand je suis arrivé chez les Diableurs en 1986, il y avait cette légende autour d’Alain, ce pilote qui aurait pu devenir Superclass s’il ne s’était pas blessé… Je ne l’ai jamais rencontré à l’époque, c’était un mythe, ce champion mystérieux avec ses cornes… Et je l’ai croisé pour la première fois à la Oldschool de Cavaillon en Août 2013!!!
Yves Sarazin avait d’ailleurs déniché une bande super 8 avec une manche du Championnat d’Europe à Mours où on voit Alain survoler sa catégorie:

J’en profite pour compléter par une autre anecdote de Hervé au sujet de Alain : « C’était je crois en 1985 ou 86, les connaisseurs pourront confirmer, à Givors sur la nouvelle piste rénovée pour une une open superclass/expert, il y avait du beau monde pour cette course, dont la visite de Mike Miranda, complètement improbable et fou pour nous tous, je ne sais pas comment le club s’était débrouillé mais la classe… La piste était légèrement en descente et bien classique mais surtout rapide et pas trop technique, idéale pour notre Diableur Alain… Comme à son habitude notre Diable était toujours discret, jamais d’esbroufe, et peu de monde le connaissait au niveau national… Mais là ils ont découvert un vrai talent de pilote avec le Béry rose, il fallait voir tout le monde sur le bord la piste, bouche bée !! J’exagère un peu peut être mais beaucoup de superclass à l’époque ont flippé quand ils l’ont vu survoler les qualifs avec son style si inhabituel, trajectoires de fou et une vitesse supersonique. Je m’en souviens comme si c’était hier, il y a des choses dans la vie qui restent scotchées dans la mémoire. Comme d’habitude les places idéales sur la grille de départ étaient les 4 proches de l’intérieur, lui était à la 8, bref la grille pourrie normalement. Le départ est donné, Alain toujours à la rue prend un départ moyen et est dans le groupe à l’arrivée du premier virage, et là il décide de ne pas plonger à la corde mais de continuer complètement à l’extérieur, les manivelles du Béry en 185 (pédalier prototype Béry) tournaient comme un moulin en pleine tempête, on voyait le vélo se tordre sous les assauts des coups de pédales et la roue arrière se dérobait en laissant une belle trainée sur le sol, j’y croyais pas mais notre Alain est sorti premier du virage, ça m’en donne encore de frissons, c’était MAGNIFIQUE, tout le monde était stupéfait, du très grand pilotage et sens de l’attaque et du culot qui payait, malheureusement il ne put aller bien loin il souffrait trop de ses blessures aux poignets. Un grand pilote qui restait toujours humble et n’était jamais satisfait de ses résultats dommage qu’il n’ait pas continué, pour nous tous au club c’était une fierté qui nous poussait à nous surpasser et aller de l’avant. »

Un gros merci à Hervé pour la VHS et les souvenirs…

Yves Sarazin et Hervé Gilbert lors d’une course Junior à Romans – 1984