2016 MBK Story – Sylvain Billon Interview Part 1/4

Cela faisait longtemps qu’on avait pas fait d’interview. On eu des racers, un freestyler, une dame et maintenant, un team manager ! Pas toujours au devant de la scène, mais élément indispensable d’une équipe, Sylvain Billon s’occupait du team MBK, race et freestyle. C’est dire si il doit en avoir à nous raconter, lui qui s’est occupé des plus grands bicrosseurs français de notre époque.

OSBMXF : Hello Sylvain, merci de nous accorder un peu de ton temps. Alors que devient le manager emblématique du team MBK ?

SB : 65 ans en Mars prochain et en vacances éternelles depuis Août 2014. J’habite en sud Seine et Marne à Chartrettes près de Fontainebleau. J’ai terminé ma vie professionnelle comme je l’avais commencé dans le bâtiment, dans une entreprise de constructions métalliques où j’occupais un poste de Chargé d’Affaires. J’ai trois enfants, Virginie 43 ans ambulancière, Thibault 36 ans adjudant dans l’Armée de Terre et Camille 27 ans Ostéopathe.

Nous partageons mon épouse et moi notre temps entre notre maison de Chartrettes, l’Ardèche et le Maroc. J’aime le bricolage, la peinture et beaucoup la pétanque (entrainement et compétition). Lorsque les beaux reviennent je sors les motos, l’une de mes passions. Je suis Harley depuis 1974. Actuellement je possède une Electra Glide Ultra Classic de 2002 et un Sportser 883 de 2007.

Enfin pour en terminer avec ce que je deviens, j’ai appris en Juin dernier que j’avais un cancer du sang… Je suis suivi, ça devrait se guérir, mais ce sera à surveiller de manière régulière.

OSBMXF : Peux-tu nous dire quand et de quelle façon tu as eu cette place de team manager ? Quelle a été la genèse de cette histoire ?

SB : Cela remonte à 1980. A l’époque j’habite Ajaccio où je suis dessinateur projeteur dans une entreprise de menuiserie bois et alu. Je pratique la compétition vélo et m’intéresse toujours à la moto. Si je me suis bien intégré et accepté parmi les Corses, mon épouse a eu beaucoup plus de mal, si bien que nous envisagions notre retour sur le continent. Mais il n’était pas question pour moi de retravailler dans le bâtiment. Si je revenais cela serait pour ouvrir un magasin de cycles…mais pas que ! En effet je lisais régulièrement la revue Moto Verte et dans un numéro de septembre 1980 il y avait un reportage sur le BMX aux Etats Unis, et dans l’article il était également question d’un type de Beaune (René Nicolas) qui venait de créer un club de bicross et invitait toutes les personnes intéressées par le BMX à le contacter. Ce que j’ai fait immédiatement car j’ai tout de suite pensé que c’était du BMX qu’il me fallait vendre dans mon futur magasin.

1982 - Rene Nicolas sur un MX15
1982 – René Nicolas sur un MX15
1980 - Batavus De Luxe - Photo wejowe (BMXMuseum)
1980 – Batavus De Luxe – Photo wejowe (BMXMuseum)

Nous sommes revenus sur le continent en Décembre 1980, dans ma région de naissance à Vaux le Pénil, où j’ai acheté un local brut de décoffrage dans un petit centre commercial. Le temps que les travaux se fassent j’ai travaillé 5 mois en intérim comme projeteur dans une entreprise de constructions métalliques à Melun. J’y ai rencontré deux collègues que j’allais embringuer dans mon projet de création de club bicross. Parmi ces copains il y avait Jean-Daniel DAVIOT qui a été l’un des tous premiers speakers de l’AFB. Le club a été fondé durant le premier semestre 81 sous le nom de Bicross Club d’Ile de France. J’en ai été le premier président. Quant à mon magasin il a été ouvert le 11 Mai 1981 avec en vitrine des bicross Batavus (un rouge et jaune en premier prix et le « haut de gamme » or et jaune) , mais également des bicross Motobécane (MX10, MX15 et MX 25 dont j’avais démonté les dérailleurs de ces deux derniers).

1980 - Motobecane Catalogue
1980 – Catalogue Motobécane
Worlds Dayton 82 - JL Ferre, Yannick Pucel, Sylvain Billon, Yann Catel, David Lebrun
Worlds Dayton 1982 – Jean-Luc Ferré, Yannick Pucel, Sylvain Billon, Yann Catel, David Lebrun

Tous les gamins du village venaient voir ces « drôles » de vélos. Une compétition était annoncée à Beaune en cette année 81 et j’avais bien l’intention d’y emmener des gamins du village. Aussi ai-je mis à leur disposition deux bicross Batavus et deux MX10 afin d’y participer. Il y avait Yannick Pucel, David Lebrun, Yann Catel et Robert Chalat. Tous quatre feront partis du premier team Motobécane 82 . A notre retour de Beaune tous ont fini par acheter des BMX. Dans les mois qui ont suivi le magasin ne désemplissait pas de gamins.

Le club était né et le nombre de licenciés augmentait tous les jours.

BXM09 - Mai 1985
BXM 09 – Mai 1985

Nous n’avions pas encore de piste et nous nous entrainions dans une carrière et en forêt de Fontainebleau. La commune a fini par nous allouer un terrain mais il nous a fallu nous débrouiller pour aménager une piste. Il nous fallait des engins de terrassement et beaucoup de terre. Pour ce faire j’avais téléphoné un soir à Max Meynier de RTL pendant son émission « les routiers sont sympa ». A l’antenne il m’a permis de présenter notre projet de construction de piste, de recherche de matériaux et d’engins de travaux publics, mais également de pouvoir parler de ce nouveau sport venu des Etas-Unis : le Bicross, et naturellement de parler de notre club, le seul en Ile de France !

Les jours qui ont suivi, non seulement nous avons obtenu les matériaux et les engins avec le personnel qui va avec, mais aussi de nombreux nouveaux licenciés au club. Fin 81 nous devions être entre 100 et 120 licenciés. Dont Jean-Luc Ferré, les frères Eric et Thierry Minozi, Gilles Lebihan…

Je vendais beaucoup de bicross Motobécane que j’étais obligé d’acheter chez le concessionnaire de Melun, car personnellement j’étais considéré comme agent (je ne vendais pas d’autres produits Motobécane en dehors des bicross) de la marque et ne pouvait pas les obtenir directement de Pantin. Ma marge était moindre puisqu’une commission était reversée au concessionnaire. En trois mois j’avais dû vendre une centaine de bicross dont plusieurs MX25.

MotoVerte95-Mars1982
Moto Verte 95 – Mars 1982
BXM00 - Mai 1982 - TropheeMotobecane
BXM 00 – Mai 1982 – Trophée Motobécane
BXM01 - Juillet 1982 - Claude Vuillemot (2) à Vaux
BXM 01 – Juillet 1982 – Claude Vuillemot (#2 – Team Number One) à Vaux-le-Penil
BXM 04 - Decembre 1982 - Finale Vaux-le-Penil
BXM 04 – Décembre 1982 – Finale Vaux-le-Penil

Au début j’étais le seul en France qui arrivait à en vendre (des MX25). J’ai donc contacté directement la direction commerciale de Motobécane à l’été 81 pour négocier la possibilité de ne plus passer par le concessionnaire local. J’ai obtenu gain de cause et même plus. Ils étaient vivement intéressés par mon action en faveur de la promotion de bicross en région parisienne. Ils se sont déplacés à Vaux le Pénil pour voir la piste, l’environnement, les jeunes du club et mon magasin. Quelques jours après ils me faisaient part de leur projet en faveur du BMX pour l’année 82  . Dans un premier temps constituer un team sur les bases du club de Vaux le Pénil et de créer un Trophée national sur dix épreuves réparties sur toutes la France . La première devant se dérouler le 25 Avril à Vaux le Pénil, tout comme la finale prévue le 24 Octobre. Il fallait avoir participé à au moins 3 épreuves de ce trophée pour pouvoir être classé dans sa catégorie d’âge. A l’issue de la finale les premiers de chaque catégorie devaient intégrer le team Motobécane. Et naturellement la direction Motobécane m’a demandé si je voulais bien diriger ce team.

Beeck en Donk 82 - Team Motobecane - Photo Sylvain Billon
Beeck en Donk 1982 – Team Motobécane – Photo Sylvain Billon

Au départ ils m’ont fourni un minibus pour aller sur les courses avec les membres du team qui habitaient Vaux le Pénil et mes frais de déplacement étaient pris en charge. Mais moi ce qui m’intéressait le plus était d’intégrer la société en tant que salarié à plein temps. Mon souhait était d’obtenir une formation marketing que je n’avais pas et de devenir chef de produit. Motobécane m’a donné son accord et j’ai été embauché comme responsable de la promotion Bicross et vélo tout terrain. J’ai suivi des cours à l’Ecole Supérieure de Science Economique et Commerciale de Paris, à l’issue desquels de suis passé Chef de produit Bicross et Vélo Tout Terrain, tout en conservant le rôle de manager des teams Motobécane/Mongoose.

OSBMXF : Quels pays as-tu visité grâce à ton statut de team manager ? Quels sont tes meilleurs souvenirs ?

…. A suivre ici : http://oldschoolbmxfrance.com/2016/03/21/2016-sylvain-billon-interview-part-24/……

Facebook comments:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *