1987 AFA Masters with Jean Somsois – Wayne, NJ (USA)

Petite rareté vidéo exclusive avec un des runs américains de Monsieur Jean Somsois…
On en avait entendu parler dans Bicross Mag à l’époque, peu de photos avaient filtré, encore moins de vidéos… Mais c’était sans compter 30 ans plus tard sur la découverte par David Chabert d’une vieille cassette VHS oubliée…
Octobre 1987, en pleine explosion du free, le Team BLIX s’envole pour New-York, sous l’impulsion de son très dynamique manager, Philippe Roman. Trois de nos meilleurs riders français, Jean Somsois, David Chabert et Patrice Ginoyer font donc partie de l’aventure. Leur mission: participer au Round #5 des AFA Masters de Wayne, New Jersey au milieu de la crème des freestylers US de l’époque! Gros challenge pour ces freestylers plutôt habitués aux grosses démos nationales et autres contests européens! Régis Gaudrot les avait rejoint sur place, et Erick Marchello avait eu la très bonne idée de lui confier sa caméra pour immortaliser ce moment dingue!

Visite de la Statue de la Liberté à New York, avec de gauche à droite Philippe Roman, Jean Somsois, David Chabert, Regis Gaudrot et Patrice Ginoyer.

Philippe Roman : « C’était notre premier voyages aux US, il y en a eu 3 dans le cadre du Team. Nous avions réservé au YMCA de la 34th Street (NDLR: sorte d’auberge de jeunesse). Nous sommes restés 8 jours dont 2 sur le contest qui se déroulait dans le New Jersey, et le reste à se balader dans Manhattan. Régis Gaudrot avait lui aussi fait le déplacement de son côté et nous avons passé 3 jours avec lui, un dans Manhattan et les deux du contest. Didier Coste nous avait pour sa part rejoint sur la compétition.
Pour l’anecdote, le YMCA n’était pas très propre, surtout au niveau des sanitaires. Je me souviens la fois où David s’était retrouvé entre 2 géants noirs (inoffensifs mais spectaculaires) dans les douches dont les rideaux étaient lacérés et déchirés…
Et les urinoirs étaient particulièrement sales, Patrice nous avait sorti qu’il avait lu quelque part que le sida pouvait s’attraper dans les toilettes par rétro-projection. A la suite de ça, nous pissions tous à au moins 50 cm des urinoirs… »
🙂

David Chabert : « Je confirme le coup de la douche au YMCA! (…) Cette période sera inoubliable pour moi, grâce à Philippe ; c’est lui qui avait toutes ces bonnes idées de voyages et qui se battait pour qu’on les réalise. Je venais de participer et de gagner aux Championnats du Monde de Carlisle et quelques semaines plus tard on se retrouvait dans un avion pour New-York, avec un petit bémol pour moi car je m’étais blessé quelques jours avant le départ… Je n’ai pas pu participer à ce contest, mais par contre ce voyage m’a fait énormément progresser et pour le Bercy 1987 avec Régis, j’avais plein de nouveaux tricks. »
David Chabert souffre donc d’une entorse, Patrice Ginoyer a un épanchement de synovie, et en bricolant son vélo, Régis Gaudrot s’est cassé le pouce… Pas de bol pour le camp français! Ne reste donc que Jean Somsois pour défendre nos couleurs…

Jean Somsois : « Pour le contest, on s’entrainait sur un parking à côté de la salle. J’essayais de rentrer ma routine mais j’étais trop stressé, je ratais tout… Tout était géant là-bas! On connaissait personne, on n’était pas super bon en anglais… Tu croisais des mecs comme Woody Itson ou RL Osborn, la star des stars, des icônes inaccessibles… J’étais dans la catégorie de Joe Johnson, super impressionnant! J’ai vu Joe Gruttola faire les 1ers wallrides, j’étais scotché! Et j’ai rapidement importé ça en France… Dominguez nous impressionnait avec ses énormes fackie air ! Il y avait une impression assez irréelle là-bas, qu’avec des tricks que t’as jamais vu nulle part, c’était un vrai électrochoc! On n’avait pas de vidéo à l’époque, pas de web, que des magazines… Et au moment de faire mes runs, autant en flat qu’à la rampe, j’étais en panique totale, plus de force dans les jambes, j’étais super impressionné… »
Résultats de Jean en « 16/18 ans Experts »: 26ème en flat et 13ème en rampe! On vous laisse découvrir en exclusivité intergalactique le run de 3 mn de Jean en flat, suivi de quelques images d’autres flatlanders amateurs, dont Kevin Jones, Gary Pollack, Krys Dauchy… Le staff du contest confisquera la caméra des français au tout début des runs des pros…

David Chabert : « Les quelques images du contest ont été filmées par Régis Gaudrot , Patrice Ginoyer et moi avec la caméra d’Erick Marchello! On entend donc les voix de Régis et Patrice, et mes rires par moment, surtout pendant le passage de Robert Peterson sur lequel on a vraiment déliré car il avait un style vieillot… Puis un gars du staff du contest est venu nous prendre la caméra au moment du passage des pros en flatland! On a quand même réussi à filmer Kevin Jones, qui n’était pas encore pro à l’époque mais qui était déjà très bon et novateur… »

De nombreux runs de flat sont dispos sur la page du contest sur le 23mag, et voici deux vidéos « best of » pour la rampe pro :


Et côté magazine, Bicross Mag avait consacré un reportage complet à ce contest dans son numéro 63, avec des photos bien dingues pour l’époque. Une suite était même promise pour le numéro suivant, mais on ne la verra jamais…

Et du côté US, je me souviens du sujet dans American Freestyler de Février 88:

2017 WALL TO WALL – The Birth of the Freestyle Movement

Alors là, collector ! Je n’en suis qu’à la page 100 sur 240 et je peux vous dire que ce bouquin de Dom Phipps est une tuerie, un must have, un immanquable et j’en passe… C’est passionnant. Une préface de Bob Osborn, qui nous expliquera plus tard comment sont nés BMX Action et Freestylin, avec le concours de Bob Haro qui est venu habiter chez les Osborn, puis de Club Homeboy avec le concours d’un certain Spike Jonze qui nous explique d’où provient ce surnom. La naissance du mythique Skatepark d’Upland et plein d’autres choses issues des témoignages de ces légendes qui ont contribué à la naissance du BMX Freestyle aux USA. Parmi eux, et non des moindres, Bob Haro, Bob Osborn, Bob Morales, Don Hoffman, Stu Thomsen, Mike Dominguez, RL Osborn, Eddie Fiola, Dean Bradley, Ron Wilkerson, Craig Campbell, Todd Anderson, Scott Freeman, Kevin Martin, Maurice Meyer, Gary Turner, Brian Blyther, Eddie Roman, Fred Becker, Dizz Hicks, Mike Buff, Josh White, Dave Voelker, Spike Jonze, Mark Lewman, Andy Jenkins  et bien d’autres…
Alors pour 60€ port compris, offrez-vous ce passionnant bouquin (en anglais, mais ça vous fera un entrainement pour vos prochaines vacances… 🙂 ) et illustré de pas mal de photos inédites !
C’est par là ou cliquez sur l’image ci-dessous.

Pour ceux qui avaient commandé le collectible package, voilà ce qu’ils ont reçu…

1988 Eddie Fiola: King Of The Skateparks

Pas sûr que beaucoup de français  aient vu cette vidéo à l’époque, et certainement pas dans cette qualité… Elle était sortie après la GTV et après la GT Demo Tape, Fiola venait de quitter GT. Il était alors sous contrat avec Vans qui en avait profité pour participer à cette vidéo récapitulative. Une interview « fil rouge » de Fiola, menée par McGoo dans le salon du King, et ponctuée de flashbacks…
Merci à Scott Sliwinski pour la trouvaille.

« Dans les années 80, Eddie Fiola était connu pour avoir remporté le titre de King Of The Skatepark de 1982 à 1986. Son nom était largement associé à la marque GT. Et après avoir quitté la marque en 1987, Fiola s’est lancé dans des démos pour Vans. Au début des années 90, il s’est lancé dans une carrière de cascadeur à Hollywood. Son « rôle » le plus connu au cinéma en tant que cascadeur est probablement sa doublure de Cru Jones , dans le film « RAD »!.. »  DIG #65

BMX Memories from past and present